Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 21 juin 2018

Remonter

Top

João Gilberto Archives - Page 2 sur 7 - BossaNovaBrasil

João Gilberto de la révélation à la gloire

8 juin 2011 | 4

« Mes rêves les plus dingues ont pris corps quand en 59 j’ai écouté le Chega de saudade de João Gilberto », écrit Caetano Veloso dans un article récent, qui continue ainsi : « João m’a tout appris. Par dessus tout il m’a donné une idée forte du destin du Brésil ». Bigre, à ce point là ? Mais que s’est-il passé ?

Quand Tom Jobim met en musique les paroles de son aîné et déjà célèbre poète Vinicius de Moraes pour le disque d’Elizeth Cardoso Chega de Saudade, il ne s’agit encore que de samba canção. Un style hybride, un chant Lire l’article

João Gilberto, des origines à la révélation

7 juin 2011 | 6

Suite de la série consacrée à João Gilberto, « o Mito » – le mythe de la musique brésilienne. Aujourd’hui nous revenons sur les origines du musicien, et sur le chemin qui l’a amené à réinventer la samba et à fixer la bossa nova dans sa pureté stylistique.

La carrière de João Gilberto commence par un faux départ

Ce n’est pas l’ambition qui manque à João Gilberto quand il quitte Juazeiro do Norte pour Bahia, puis Rio de Janeiro en 1950. Ce qui lui fait défaut, c’est un style personnel. Ses héros s’appellent Orlando Silva, le grand compositeur Dorival Caymmi, bahianais comme lui, et… Lire l’article

Une semaine avec João Gilberto

6 juin 2011 | 7

Au Brésil, il y a la musique avant et après João Gilberto. Avant lui, Tom Jobim, Vinicius de Moraes, Johnny Alf, Dick Farney (ces derniers bien brésiliens sous leurs pseudonymes) et quelques autres, avaient mis en place certains aspects de … Lire la suite !

Une note, et beaucoup d'harmonie

4 mai 2011 | 2

Aujourd’hui j’avais envie d’une samba sans pandeiro, dont l’interprète chanterait sans trémolo ni vibrato ni effets d’aucune sorte, dont les harmonies feraient la part belle à ces rapprochements mineur-majeur qui valaient excommunication immédiate aux temps de la « Sainte » Inquisition. J’avais envie de paroles sans pathos, d’une syncope subtile et renouvelée, d’une guitare aussi complexe en dedans qu’elle paraît simple en dehors, d’une mélodie capable d’aller à son propre rythme. J’avais envie de Lire l’article

Voilà l'été, je veux dire "Estate"

24 mars 2011 | 1

Cette semaine au New Morning, João Bosco a rendu un hommage à João Gilberto en chantant Estate. Dans la salle comble, beaucoup découvraient cette chanson – et nombreux étaient ceux que j’entendais chuchoter : « Mais c’est en italien ! ». Explications, et écoute d’Estate par le Maître de la bossa nova – car le pauvre João Bosco, presque aphone, n’était pas à son meilleur mardi soir.

Composée en 1960 par Lire l’article

Charles Trenet vu du Brésil

18 février 2011 |

C’est aujourd’hui le dixième anniversaire de la mort de Charles Trenet et le sujet tourne en boucle dans les médias français. Le « fou chantant » est toujours l’un des très rares chanteurs français de quelque notoriété au Brésil, aux côtés d’Aznavour et d’Edith Piaf. Il a fait quelques passages au Brésil lors de ses tournées mondiales, accompagné par la pianiste Carolina Cardoso de Meneses.

João Gilberto lui avait concocté Lire l’article

Miucha et João Gilberto

10 février 2011 | 4

Le concert de Miucha ce soir à l’Européen affiche complet depuis plusieurs jours, et j’en connais qui seront bien déçus de ne pouvoir revoir une des chanteuses les plus appréciées de la bossa nova.

Beaucoup mieux qu’un lot de consolation, je vous propose de la retrouver dans un bien joli album sorti en 1980 sous un titre vraiment créatif : Miucha. Mais le disque vaut bien mieux que son titre et sa pochette. Tous les grands musiciens de l’époque s’y étaient donnés rendez-vous, à commencer par la famille : Lire l’article

Le cadeau de Noël de João Gilberto

24 décembre 2010 | 1

Dans l’album de 1961 paru chez Odeon qui porte son nom, João Gilberto le mythe vivant, le pape et le papa de la bossa nova chantait un morceau délicieux qu’il serait dommage de ne pas écouter pendant la veillée de Noël. Ecrite par Nelcy Noronha, « Presente de Natal » (cadeau de Noël) fut d’abord une samba souvent chantée par les groupes vocaux des années 40 et 50, mais João Gilberto lui donne sa forme « définitive » en la jouant en bossa nova, seul avec sa guitare. Ou presque : au début du morceau, Tom Jobim lui-même Lire l’article

Le swing de Rosa Passos pour Ary Barroso

17 novembre 2010 | 1

Rosa Passos est régulièrement décrite comme un João Gilberto au féminin. Même authenticité, même musicalité, une voix faite au moule de la bossa, et une technique guitaristique hors pair. Mais elle n’a rien d’un clône. C’est aussi une grande chanteuse de jazz, comme ce morceau va nous le démontrer. Lire l’article

João Gilberto live in Umbria

20 octobre 2010 |

Le 21 juillet 1996 au Teatro Morlacchi, à Pérouse (Perugia) en Italie, João Gilberto faisait un concert qui fut enregistré et donna lieu à un album qui parut quelques années plus tard. Une fois de plus, du grand art en toute simplicité.

Il ne faudrait pas croire que João Gilberto soit une star incontestée au Brésil. Même à Rio, beaucoup de gens vous diront ouvertement que le bahianais est un genre d’autiste, figé dans son art, refusant d’en sortir, et enregistrant les mêmes chansons année après année – pas moins de six fois Desafinado, pour ne citer que celle-là.

On pourrait en dire tout autant Lire l’article