Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 26 juillet 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Pixinguinha toujours en vie, à Rio comme à Paris

Comment ça, je n’ai jamais parlé de Pixinguinha ? Vous êtes sûrs ? Vite, je me rattrape. Pixinguinha est un flûtiste, saxophoniste, compositeur et arrangeur carioca célèbre pour avoir donné au chôro sa forme actuelle. La journée nationale du chôro du Brésil a lieu chaque année pour la date anniversaire de sa naissance, le 23 avril.

Né en 1897 dans une famille de musiciens, Pixinguinha commence sa carrière à quinze ans comme flûtiste au cinéma Rio Branco – du temps du muet, les grands cinémas de la capitale ne se contentaient pas d’un pianiste pour faire l’ambiance, mais bénéficiaient carrément d’un petit orchestre qui donnait aussi des bals en matinée.

Parmi les morceaux qui continuent d’être joués dans les rodas près de quarante ans après sa disparition, on compte des succès comme Carinhoso (qui est aussi le titre d’un documentaire récent réunissant Marisa Monte et Paulinho da Viola), Rosa, Vou vivendo, Lamentos, Naquele tempo… et cet Ingênuo que voici que voilà.

Ca vous plait ? Découvrez le Club du chôro de Paris.

Sur ce site « officiel » (?) vous pouvez écouter beaucoup de chansons de Pixinguinha

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Ah, les grands esprits se rencontrent ! Je viens justement de poster un message sur Pixinguinha et « Carinhoso ». Après une première partie, il y a quelques jours, pour évoquer une interprétation récente, celle de Marisa Monte et Paulinho da Viola, cette fois-ci, on creuse vers la genèse du morceau et ses premières interprétations…

    http://lelixirdudrfunkathus.blogspot.com/2010/09/carinhoso-2eme-partie-eternel-carinhoso.html

Exprimez vous !