Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 juillet 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Marco André : carimbó pour tout le monde

Marco André : carimbó pour tout le monde

Le nouvel et sixième album du paraense Marco André « Nem revi, nem laite », est une réussite. L’auteur, compositeur et interprète y fait preuve de sa maturité artistique, en associant le meilleur des musiques caraïbes à un son d’aujourd’hui, le tout au service de textes subtils. Carimbó, brega, frevo, rumba et samba y dansent ensemble, ponctués par de belles ballades. A découvrir ! 

Marco André, que j’ai rencontré pour la première fois à Rio en 2011 (lire l’interview) est un chercheur populaire. Il a à cœur de faire connaître les rythmes du Pará, sa région d’origine, mais il veut aussi les rendre accessibles au plus grand nombre. C’est le sens du collectif qu’il anime, CaBloco Muderno, qui réunit et produit les plus grands noms de la scène du Pará, c’est aussi la raison d’être de ce sixième album très achevé.

nouvel album de Marco AndréMoins axé sur les percussions que les précédents, ‘Nem revi, nem laite’ s’appuie avant tout sur la guitare. Mais on y entend aussi le banjo carimbó, fait d’une casserole et de cordes de pêche, et le puissant tambour Curimbó, creusé dans un tronc d’arbre et tendu de cuir de cerf – 70 kilos quand même. On retrouve le groove caraïbe qui constitue la signature de Marco, avec aussi des élans brega, et même un beat samba ça et là. Arrangements, programmations et production sont partagés avec l’excellent Alex Moreira (BossaCucaNova), enregistrement et mixage se sont déroulés à Rio dans les nouveaux studios de Mola.

Vous pouvez entendre Nem revi, nem laite en intégralité sur SoundCloud :

Mais que diable signifie le titre de l’album ? Je sais que Marco André aime bien les jeux de mots, alors je lui ai demandé de nous expliquer. Voici sa réponse : « Un jour où j’étais malade, mon médecin m’a recommandé de ne rien manger de trop léger, ni de trop lourd – nem tão pesado nem tão leve. Alors j’ai fait un régime à base de poulet et de pommes de terres au four. Nem heavy (ni lourd), nem light (ni léger). Et puis j’ai brésilianisé les mots anglais. CQFD.

Le site officiel de Marco André est ici :
http://www.marcoandre.art.br/marco/

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Charles

    Très divers en effet ! Par moments, on dirait presque du zouk, et à d’autres pas du tout. Mais l’ensemble est en efffet pas mal du tout. Merci de la découverte.

  2. Cida

    Les médecins brésiliens ils sont terribles !

Exprimez vous !