Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 novembre 2017

Remonter

Top

3 Commentaires

Fais moi mal, Johnny (Alf)

Fais moi mal, Johnny (Alf)

Celles et ceux d’entre vous qui ont participé au sondage d’opinion sur la page facebook de ce site ont assez massivement répondu qu’ils voulaient entendre davantage de bossa nova sur BossaNovaBrasil. Comment leur donner tort ? On ne se lasse pas d’écouter cette musique subtile et raffinée.

Cependant, il faut garder à l’esprit que dans l’univers de la musique brésilienne, le mouvement bossa nova se résume aujourd’hui à bien peu de choses, surtout quand on le compare à sa grande sœur la samba, en plein revival. Celso Fonseca, Rosa Passos, Paulo Costa et quelques autres ont repris le flambeau, les plus grands artistes interprètent une bossa par ci par là, mais il faut être clair : au Brésil, la bossa c’est d’abord une musique de vieux. L’âge moyen du public franco-brésilien que j’ai croisé lors du concert de Miucha à Paris tendrait à faire penser la même chose. Ne comptez pas sur moi pour transformer ce site en mausolée à base de souvenirs émus et de célébrations nostalgiques d’un bon vieux temps qui n’est pas le mien… mais pour vous présenter un panaché d’aujourd’hui et d’hier – et autant que possible le meilleur de la musique brésilienne, en toute subjectivité.

C’est Johnny Alf que nous allons écouter aujourd’hui. Né en 1929 à Rio, de son vrai nom Alfredo José da Silva, il a disparu en mars 2010. Johnny Alf est considéré comme un précurseur de la bossa nova, en ce sens qu’il commençait à croiser samba, harmonies enrichies et influences jazzistiques quand dans les années 50 il jouait avec Dick Farney et Luiz Bonfa, deux autres musiciens brésiliens installés quelques temps aux Etats-Unis.
De là à l’intituler « créateur » de la bossa nova, il y a un pas à ne pas franchir, comme toujours lorsqu’on parle d’un mouvement artistique.

Le voici dans Eu e a Brisa, un de ses plus grands tubes qu’il a présenté en 67 dans un nouvel arrangement au troisième Festival de TV Record, sans succès. [Lire cet autre billet sur Johnny Alf]

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Christophe Rousseau

    Mon vieux, ta théorie sur la Bossa comme une musique de vieux n’est pas réaliste! j’habite Rio et je ne comprend pas qu’un francaouis fora de padrão suite au concert en France d’une des anciennes de la Bossa et qui n’a jamais été la chanteuse représentante du mouvement et ce malgrés ces nombreux disques et le fait qu’elle ait été la segonde femme de João Gilberto, puisse se permettre un raccourcit aussi dénué de bon sens! an deux mots et pour faire bref ! Rio restera á jamais le lieux oú l’on pourra longtemps encore aprécier les grands du mouvement y compris le Samba jazz qui en a découlé et qui fait partie du même moule ! Tous les artistes y compris Cazuza qui n’était pas pas particulièrement Bossa onr continué d’affectionnerv te d’enregsitrer la Bossa-Nova dans leur albums… Rosa Passos en Déc 2009 a fait deux jours de shows au centre de Rio et á guichetr fermé: il n’y avait plus de billet á la vente tellement c’était retenu !!!!
    L’Europe est simplement entrée dans une phase de décrépitude aigue et les jeunes de ce coté lá au niveau musical sont de véritables analphabètes et ils n’écoutent que de la musique synthétique créé et séquencée sur ordinateur: ce n’est pas le Cas de Rio oú cela ne s’est pas bien ambianté comme style hormis quelques lieux assez minables oú en haut aux  »comunidades » qui écoutent eux aussi la musique synthétique nommée  »Funk »… Mon cher ami saches que Rio est toujours le lieu oú l’on peut écouter de la Bossa et ce jusque sur la côte de macaé ás Grumari : les endroits á Niteroi eux aussi sont innombrables et l’on pouvait encore écouter á la ModernSound de copacabana au mois de Décembre dernier João Donato sextet et aussi Paula Morelembaum
    la liste des chanteuse extrêmement talentueuses comme Kay Lyra fille de Carlos Lyra ou (hors compétiotion) Rosa passos n’a céssé de monter et d’être produit… ce qui a changé c’est l’écoute qui est sur mp3 et non plus sur CD et ceux qui ont eu du mal á comprendre qu’il fallait se convertir et faire un effort je veux parler de la prod et de ses requins sont morts et bien morts… de leur belle mort! subsistent toujours les vraix musiciens comme Joyce etc… Marcos Valle… ils ont non- seulement vendu énormément plus de disques que tous les autres artistes de la nouvelle génération mais continuent de faire salle comble dans le monde entier! alors s’il te plait comprend une chose: l’Europe c’est pas le nombril du monde ni de ce qui se passe dans le monde loin de lá! et malheureusement ça ira de mal en pis du coté de chez vous , la France en particuliers oú le scynisme ambiant et l’arnaque perpetuelle des prods en tout genre a laissé les artistes exangues et sans défense! ils ne savent m~eme plus jouer autre chose que de la daube á 2 balles, du pseudo-Rock et de l’after beat de bas étage avec des paroles tout aussi afligeantes… je ne parle pas des rappeurs qui pour moi sont á peu prés les seuls á avoir fait avancer le Schmilblik dans l’exagone et je sais de quoi je parle puisque j’ai fréquenté les dits rappeurs á marseille comme en capitale…
    Non sérieux que vous ne soyez pas au courant que les bands avec cuivres se produisent toujours sur Rio et qu’ils ont tous je dis bien presque tous de la bossa au repertoir est afligeant ! J’étais au concert des 50 ans á la plage d’Ipanema… il y a eu un milion de personne et ces trois derniéres années les shows de Bossa Nova sur Rio ont été innombrables pour la commémoration. Alors s’il vous plais ne donnez pas d’avis hors réalité brésilienne… consultez ne serait-ce que les journeaux en ligne sur Rio comme sur São Paulo et vous verrez qu’içi, la bossa et la musique et le monde en général est loin d’avoir stagné ! ce qui est effarant c’est l’état des lieux en france dans le domaine de la musique…ça fait peur ! alors ne donnez surtout pas d’avis aussi falatieux que celui ci á propos de la bossa… ce qui a disparu des bacs au brésil aprés un fort engouement dans les années 60-70 á Rio nottament c ‘est la m usique Française… il n’y a pas eu de relève á Christophe, Brel, Nino Ferrer, Charles Aznavour, Claude Nougaro, Henri Salvador etc… j’en oublie beaucoup ! et pour quoi … simplement pqrceque le mouvement Yé-Yé opéré dans les années 60 en france ne s’est pas du tout exporté ni même ambianté á Rio dans l’auditoir qui lui était un friand de perles comme Gilbert becaud ou même Moustki vivant un temps chez Jorge Amado… sérieux ne parles pas en jugeant la Bossa-Nova car vous ne connaissez semble-t’il pas les Cariocas…
    salut et bonne chance! consultez plutôt des sites comme Bossa-Nova Clube créé par Carlos Anglada un espagnol qui habite maintenant Rio et qui vient aussi de créér le João Gilberto fan-club á Rio…
    mais c’est sur qu’á écouter les autres comme un carlos menescal qui chante faux ça ne n’apporte pas á la Bossa-Nova les lettres de noblesses qu’elle mérite,…je viens de voir le spectacle de Hélio Delmiro produit pas la fille de Durval Ferreira de happy-Bossa-jazz
    http://www.happybossajazz.blogspot.com/ et c’est biuen simple si vous prenez le temps de vous inscrire sur son site vous serez tenus au courant des shows et des lieux oú cela se passe et oú ça continuera longtemps de se produire… le rest c’est pour les crétins qui se croient branchés á aller payer leur entrée 30 reais pour écouter de la daube á Rio Scenario ou du Chorinho á Lapa en général… mais c’est quand même bien meilleur que sur l’exagone oú l’on se meurt d’ennuis et oú l’on stagne en récession avec des prix débiles pratiqués aux entrées de concerts. Allez je vous laisse içi c’est un autre monde et pas celui de l’arnaque… gardez les voleurs de poule ! je vous laisse avec vos escargots!
    Chris do Brasil
    PS: cet été je suis á St Tropez avec mes potes comme depuis 30 ans ! venez voir si la Bossa c’est une musique de vieux! les gens ont tout simplement des oreilles mon vieux… pour le reste je trouve la zique des jeunes produite en France d’un niveau tellement bas que s’en est une insulte á mon sens musical!
    Abraço meu Broder et… sans rancune mais s’il te plais arrêtes d’écrire des anneries au sujet du mouvement Bossa-Nova qui est toujours bien vivant…. dans le monde entier et surtout á Rio !

  2. Charles

    Je n’avais pas vu ce commentaire délirant. Je ne sais pas si ce Chris est « do Brasil » mais en tous cas c’est un vrai tropezien. Bel exemplaire de donneur de leçons décousues ! Je comprends pourquoi l’auteur ne s’est pas donné la peine de répondre.

  3. carole

    merci Christophe pour ces informations précieuses sur la musique et aussi de remettre les pendules à l’heure. Je suis étudiante à U.Q.A.M. en Etude Brésilienne et après avoir lu cette article sur lequel je suis tombé par hasard, j’en reviens tout simplement pas que des gens peuvent écrire des conneries pareils basés sur leur simple opinion perso. La musique Brésilenne, Samba et Bossa Nova sont des courants tellement forts. Elles sont uniques et représentent une histoire, des gens et un pays. Comme on dit au Québec, « Arrêter de parler au travers de votre chapeau » et soyez plus objectif dans vos propos et laissez au public le soins de donner ses commentaires personnels.

Exprimez vous !