Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 août 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

En thérapie avec Roberto Serrão

Tous les jeudis depuis quatre ans, le compositeur Roberto Serrão organise des soirées ‘Terapia Popular’, largement aussi efficaces pour l’âme qu’une série de séances chez le psy. Au fil des semaines on retrouve autour de lui des musiciens consacrés, comme Dirceu Leite, ses vieux amis Guilherme Nascimento, Chico Salles, Nelson Rufino ou Mariano Maia. On y entend aussi l’excellent groupe groupe Cara da Gente – Amendoim SP au cavaquinho, Vinicius et Zé Carlos aux percus, Diogo Cunha à la 7 cordes.

Roberto vient du Para, mais voilà longtemps qu’il est devenu carioca. Compositeur officiel de l’école de Mangueira, on lui doit par exemple De bar em bar, Dois pra là, dois pra ca ou Quero ver seu mocotó, écrites pour des artistes de la classe d’Alcione, Martinho da Vila, Jorge Aragão, Elza Soares, et j’en passe. Eliane Faria me l’a présenté dans les studios de la radio Verde e Vida, et j’ai tout de suite accroché avec ce gars simple et discret, qui vit grâce et pour la samba. Loin du glitter et des touristes, loin des délires alcoolisés de Lapa, voici le vrai Rio qui fait du bien.

Les soirées « Terapia Popular » se déroulent en ce moment à Laranjeiras (un quartier sans histoires au nord de Flamengo) au bar Severyna de Laranjeiras, un bistro traditionnel installé dans un vieux casarão entouré d’arbres. On y mange d’honnêtes plats nordestins, et on plaisante avec tout sauf avec la fraicheur de la bière. Une bonne adresse, de la bonne musique : que demander de plus ?

Terapia Popular au Severyna de Laranjeiras. Rua Ipiranga, 54, Rio de Janeiro. Vous pouvez écouter Roberto sur sa page MySpace : http://www.myspace.com/robertoserraooficial

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !