Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 26 juin 2017

Remonter

Top

4 Commentaires

Qu’est-ce que la bossa-nova ?

Qu’est-ce que la bossa-nova ?

J’ai entendu beaucoup d’âneries sur l’origine de la bossa-nova. A propos du regretté Henri Salvador, dont certains zélateurs continuent à prétendre contre toute vraisemblance qu’il en fut l’inventeur. Beaucoup de gens pensent que c’est Stan Getz – qui est surtout celui qui a fait beaucoup d’argent avec. Il y’a ceux qui appellent bossa toute musique un tant soit peu brésilienne. Enfin, à force d’entendre des versions dégoulinantes de violons de the Girl from Ipanema, on serait prêt à croire qu’elle a été inventée dans un ascenseur.

La bossa, c’est de la samba

Ecoutons l’avis de l’immense guitariste et chanteur João Gilberto. Pour les brésiliens, c’est lui qui l’a inventée, avec Antonio Carlos Jobim. João ne dit jamais qu’il joue de la bossa. « Je joue de la samba » affirme t-il simplement. Comment le contredire ! Alors, je me risque : née à Rio, la bossa-nova est une samba, c’est à dire une marche à deux temps syncopée, une musique populaire dont les harmonies (les accords) ont été très enrichies par une vision savante venue de Debussy et du jazz. La section rythmique en est très allégée – il ne doit pas y avoir de pandeiro. L’ensemble se joue « en l’air ». Le chant est droit, sans vibrato ni vibrato, sans pathos.

La bossa n’est PAS du jazz

Bien que volée, pompée, tondue par des générations de musiciens américains, la bossa-nova n’est pas du jazz ! Je m’insurge régulièrement quant à la notation des Real Books qui persistent à écrire les bossas en 4/4. La comparaison avec les partitions brésiliennes ne laisse la place à aucun doute : la bossa, c’est du 2 temps, et ceux qui prétendront que c’est la même chose verront leur gueule à la récré !

Mais j’en vois qui froncent les sourcils. Cette définition sans prétention est bien sûr insuffisante. Heureusement, on trouve sur le site Les Brasileiros une interview de Carlos Alberto Afonso, le propriétaire (le conservateur, a t-on presque envie de dire) de la délicieuse boutique d’Ipanema, « a Toca do Vinicius ». Lisez cet article pour en savoir davantage.

A écouter aujourd’hui : Só danço samba, de Antonion Carlos Jobim (musique) et Vinicius de Moraes (paroles), par João Gilberto et Stan Getz.

PS : on peut aussi traduire « bossa-nova » par « nouvelle vague », mais bon, pour quoi faire ?

PPS : à l’éternel débat pour savoir si on devrait dire « la » ou « le » samba (le mot est masculin en portugais), j’ai quant à moi choisi de préférer la pratique française au purisme académique, mon propos étant de faire découvrir la musique brésilienne au plus grand nombre et non de discuter entre savants !

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. BOF, j ai deja vu mieux comme explication sur la bossa nova.
    la meilleure est quand meme celle de ruy castro dans son dernier livre

  2. Thierry

    En effet cher Manu, Ruy Castro est le meilleur exégète de la BN. Merci d’avance de nous faire partager sa définition 🙂

Exprimez vous !