Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 11 décembre 2017

Remonter

Top

6 Commentaires

Clara Moreno, la Miss Balanço

Au Brésil comme en France, les dynasties de musiciens en énervent souvent plus d’un. Il faut dire qu’il est finalement assez rare que les enfants ou les petits enfants d’un grand artiste bénéficient du même miracle qui a fait le génie de leur parent… Ce qui n’empêche pas producteurs, maisons de disques et médias de faire toujours le maximum pour tirer le meilleur parti de la notoriété naturelle de ces héritiers. Un peu comme il est plus facile de lancer un nouvel Ariel qu’une nouvelle marque de lessive, si vous voyez ce que je veux dire !

Clara Moreno vaut mieux que ces préjugés. Née en 1971, Clara Moreno, la fille de Joyce (Moreno) et de Nelson Angelo, a certes très vite connu les plateaux de la Globo et les chœurs des émissions de Xuxa. Mais elle a ensuite cherché sa voie loin de l’univers musical maternal, du côté de ce rock électro très présent dans sa ville São Paulo. Sans oublier un long séjour à à Paris : elle y arrive en 89, fréquente la Sorbonne pour des cours de langue et civilisation française en parallèle à l’école CIM, se produit dans les clubs de jazz dont le bar du Méridien Maillot, et reste jusqu’en 1994.

En 2007, elle est touchée par la grâce de Celso Fonseca, qui lui écrit « Meu samba torto », et enregistre avec lui à São Paulo l’album « Meu Samba Torto ». En quinze jours c’est dans la boîte, et le disque très nature et très réussi sonne comme un album de bossa des sixties.

« Miss balanço », son dernier album sorti en 2009 se situe cette fois résolument du coté de la MPB. On y entend des classiques de la samba, comme le toujours aussi délicieux « Nega sem sandalia » de Jadir de Castro et Caco Velho, “Mestiço” (Orlandivo e Ypiranga), “Bruxaria” (Elias Soares e Pilombeta)… sans oublier le rythme cubain du vieux João Donato dans “Que besteira”, deux morceaux de Jorge Ben : bebete et Uala Ualalá… et cet excellent Brincando de Samba », de Orlandivo et Celso Morilo.

Retrouvez Clara Moreno sur sa page Myspace : http://www.myspace.com/claramoreno

PS : Clara Moreno semble être une adepte du tatouage – une pratique très hype à São Paulo ces dernières années, avec des résultats contrastés. Sur son avant-bras elle a fait tatouer (en corps 72 pour le moins) la phrase avec laquelle sa mère Joyce a l’habitude de signer les autographes : « Paz e musica » (paix et musique).

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Amusant de voir que, dans la liste « Ces autres billets peuvent vous intéresser », Dario Moreno apparaît 4 fois 🙂

  2. Thierry

    En effet cher Francis, c’est la limite de ces extensions de wordpress ! Des liens vers des articles sur Joyce auraient été plus appropriés 😉 en voici un : http://bossanovabrasil.fr/joyce-et-joao-donato-pour-une-samba-sympa-273111.html

  3. Merci pour le lien. Toujours un plaisir de réécouter Joyce et mon cher João Donato !

  4. Même si ce n’est pas dit dans ton texte, quand j’ai vu que tu évoquais Clara Moreno, je me suis dit que consciemment ou inconsciemment, ce n’était pas un hasard que cela arrive à cette date. Soit quelques jours après la mort d’Amy Winehouse. Je me trompe peut-être mais j’ai pensé que ce n’était pas innocent de ta part : voici une autre bad girl tatouée. Mais celle-là n’est pas défoncée comme l’autre !
    J’avais pas trop accroché à son dernier album, son balanço jazzy me semblait un peu trop lisse. Il faudra que je réécoute.

  5. Erik

    Clara Moreno ne serait-elle pas plutôt la fille de Tutty Moreno? Il me semble que c’est Anna Martins qui est la fille de Nelson Ângelo. Bien à vous.

  6. Thierry

    @Erik : euh, non, sauf secret de famille, Tutty Moreno (le batteur) est bien aujourd’hui le mari de Joyce, mais Clara et Ana sont toutes deux filles de Nelson Angelo. La confusion vient du fait que Joyce s’appellait elle-même Joyce Silveira Moreno. C’est un peu le problème d’un pays où il n’y a pas beaucoup de noms de famille !

    voir ici par ex. : http://www.dicionariompb.com.br/nelson-angelo

Exprimez vous !