Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 21 octobre 2014

Remonter

Top

4 Commentaires

Zé Paulo Becker, la guitare en liberté

Chaque lundi soir Zé Paulo Becker joue au Semente, un bar bien connu de Lapa. Je le rencontre avant le set. L’homme, de quarante et un ans, n’est pas très bavard, plutôt intériorisé – bien dans l’idée qu’on se fait d’un guitariste classique. Pendant que nous parlons, il procède à un ultime réglage de la taille de ses ongles. Il répond tout de même gentiment à mes questions, et m’offre même un recueil de ses compositions, merci à lui.

Le Semente n’a rien pour impressionner. La salle est mal fichue, l’aménagement sommaire, et le son exécrable. La rue est bruyante. Quelques punks exécutent une danse des ours à quelques pas de l’entrée. Sans compter que les 80 personnes entassées ne sont pas vraiment venues pour écouter un maître de la guitare, mais plutôt pour boire des bières (pas bien fraiches, un comble pour le pays !), rire et draguer. Vu d’Europe, on aurait mal pour l’artiste, dans le genre  » mais qu’allait-il donc faire dans cette galère ? »

Cela fait pourtant douze ans que Zé Paulo Becker y joue chaque semaine. « Ici, on peut expérimenter en toute liberté », dit-il tranquillement. Cette liberté, il l’a choisie en 1994, après des années de guitare classique, de travail solitaire et de cours avec entre autres Rogerio Viana et Turibio Santos, qui l’avaient emmené jusqu’au sommet : le 1er Prix du Concours International Vila Lobos, en 1992.

« J’ai énormément travaillé pour le concours Vila Lobos, et après, j’en ai eu marre ». Il se consacre alors au répertoire populaire, fonde le Trio Madeira avec Ronaldo do Bandolim (mandoline) et Marcello Gonçalves (7 cordes). En 2000, il sort un fantastique album instrumental solo, « Lendas Brasileiras », qui mérite de figurer dans la discothèque de tout guitariste et présente de magnifiques réductions pour guitare de sambas et de bossas.

« J’ai commencé à composer grâce aux encouragements de Yamandu Costa, avec lequel j’étais à l’époque en colocation ». Depuis, le guitariste multiplie les compositions et les arrangements, entre deux participations aux disques d’Elza Soares ou de Roberta Sa. C’est d’ailleurs aux côtés de cette dernière qu’il reviendra en Europe en 2011, accompagné de ses compères du Trio Madeira. Dommage qu’à ce jour il n’y ait aucune date de programmée en France…

Zé Paulo Becker est un guitariste dans la lignée de Guinga et de Baden Powell, bref : des plus grands. Pour aujourd’hui je vous propose de le retrouver au Semente, comme si vous y étiez, avec cette version d’un baião (musique du Nordeste) célèbre : Feira de Mangaio. Je ne sais pas qui y joue de l’harmonica (un ami de passage a priori) mais vous verrez qu’il se débrouille aussi !

La page MySpace de Zé Paulo Becker est ici.

Et la page MySpace du Trio Madeira est là.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Très bon le Zé Paulo. Et c’est bien rendu, tu as réussi à contourner les obstacles pour cadrer au plus près les intervenants.
    Bon séjour.

  2. Irene

    La vérité qui n’est pas très frais la bière non ! Peut-être
    pas le temps de rafraîchissement, car il a trop clients. Zé est trop, quel talent!
    Très bonne vidéo, félicitations!

  3. Bruno

    Bonjour,

    L’harmoniciste est Gabriel Grossi qui joue notamment avec Hamilton de Hollanda.

    Un grand merci pour la vidéo ! On y retrouve toute l’ambiance du lieu !

    Bruno.

Exprimez vous !