Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 11 décembre 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Toquinho pour un printemps instrumental

Toquinho pour un printemps instrumental

Faisons fi du découragement, et continuons, sous nos plaids et nos pulls, à appeler de nos vœux un printemps moins ignoble. Revenons donc à la Primavera de la bossa nova, celle de Carlos Lyra. Il en existe de multiples interprétations, par exemple par Rosa Passos, Jane Duboq, ou Sergio Mendes en 1965. Parmi celles des guitaristes, j’ai choisi de vous faire écouter celle de Toquinho, enregistrée live en 1965. Une rareté rien que pour vous.

rareté-musique-brésilienne-apoteoseOn trouve cette version instrumentale de Primavera dans l’album Apoteose, o show dos shows – une compilation de RGE sortie en 1991 sur vinyl et cassette audio (si vous ne savez plus ce que c’est, c’est que vous êtes plus jeunes que moi !), qui réunissait des prises de son réalisées en 64 et 65 par des artistes de premier ordre : Jorge Ben, Elis Regina, Marcos Valle, Nara Leão, Edu Lobi, Chico, Vinicius, Maysa etc.

Ce n’est pas que Toquinho soit exactement un virtuose comparé à Baden Powell, Luiz Bonfa ou Laurindo Almeida, mais il possède un tel sens musical et une telle fraîcheur d’approche qu’on est toujours heureux de l’entendre. Entre un grog et un vin chaud, quoi de meilleur ?

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !