Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 septembre 2017

Remonter

Top

6 Commentaires

Quand Serge Gainsbourg jouait les Sambassadeurs

En dépit de son éclectisme et de sa curiosité musicale, Serge Gainsbourg ne s’est jamais vraiment intéressé à la musique brésilienne. Les Sambassadeurs font donc figure d’exception dans l’oeuvre de l’homme à tête de chou. Il n’en s’agit pas moins d’une « vraie » samba, ou plus précisément d’une marchinha de carnaval, riche de cinq percussionnistes et de douze choristes françaises à qui l’arrangeur Alain Goraguer avait recommandé de chanter « à l’africaine ».

Sorti en 1964, Gainsbourg Percussions était le sixième album studio de Serge, et le premier à présenter une telle unité conceptuelle. Couleur Café et New York USA ont pris toute la lumière, mais c’est dans ce disque qu’on trouve cette perle – ainsi que Coco & Co, pur joyau de jazz avec Eddy Louis et Michel Portal. Je cite son biographe Gilles Verlant : « Gainsbourg Percussions est une explosion ricanante, où l’exotisme des chœurs et des bruitages sert d’écrin aux textes tour à tour anodins et terribles. »

Euh… D’accord !

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Christian

    « Serge Gainsbourg ne s’est jamais vraiment intéressé à la musique brésilienne » ????

    Ecoutez ça et on en reparle
    http://www.deezer.com/en/#music/result/all/gainsbourg%20petits%20riens

  2. Antoine

    Et celle-ci: « Baudelaire »
    http://www.deezer.com/en/music/serge-gainsbourg/integrale-900581
    et d’ailleurs, après cela ecoutez « Tive Sim » de Cartola repris par grand nombre d’artistes brésiliens

  3. Thierry

    @Christian : Je persiste. Ca ne m’empêche pas d’avoir été un afficionado absolu du grand Serge. Mais « Les Petits Riens » a beau intégrer une guitare nylon (?), je ne crois pas qu’une descente chromatique et un oeuf à la battue bizarroïde suffise comme contre démonstration 🙂

    @Antoine : là, je suis d’accord : Baudelaire est bien construite sur une rythmique de samba lente. Je ne sais pas à qui on doit cet arrangement (Vannier ? qqun d’autre ?)

  4. sauf erreur, c’est goraguer qui est aussi aux manettes pour le « baudelaire »

  5. mané

    Bonjour, sur la chanson « les sambassadeurs » savez vous si c’est Serge Gainsbourg lui-même qui a cré é la musique, ou si il s’est « librement inspiré » d’un air traditionnel déjà existant? Il me semble que le Serge était du genre à chaparder des rythmes qui lui plaisaient bien !

    Merci

    • Thierry

      @ Mané : inspiré, c’est clair. Maintenant, des marchinhas comme ça, il y en a des milliers alors j’ai du mal à reconnaître si Gainsbourg s’était appuyée sur une en particulier.

Exprimez vous !