Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 août 2017

Remonter

Top

6 Commentaires

O Pato : la bossa qui fait coin coin

O Pato : la bossa qui fait coin coin

O Pato (le canard) est typique de la bossa nova des origines : une musique simple et gaie, et des paroles à cent lieues des standards de la chanson de l’époque, généralement à base d’abandons, de désespoir, saudade et grands sentiments. En voici le premier couplet :

« Le canard, vint en chantant allègrement, coin, coin,

Quand une oie souriante lui demanda,

D’entrer aussi dans la samba, la samba, la samba.

Le jars aima le duo et fit aussi coin, coin, coin,

Regarda le cygne et dit comme ça : viens, viens,

On va faire un quatuor de première, coin, coin, coin, coin, coin, coin… »

João Gilberto est connu pour être perfectionniste. Le jour où il enregistre cette chanson en studio, sa femme l’appelle affolée : le chat a sauté par la fenêtre. João fonce, trop tard. Pour les musiciens, aucun doute : le chat s’était suicidé, parce que chez lui Joäo avait répété ‘o Pato’ une fois de trop.

Voici l’original du morceau enregistré en 58 dans un appartement de Copacabana :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous trouverez ici les paroles et les accords de Jaime Silva et Neuza Teixeira.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Denis

    j’attends dorénavant la bossa qui fait pouet pouet : ))

  2. Anne

    QUi n’aime pas les bêtes n’aime pas les gens !

  3. Salut…
    Ça n’est pas João Gilberto qui l’a écrite !
    Il y a une VF de cette chanson, voir le lien…
    Pauvre chat, sinon…

  4. Bien vu Robinson, vous avez raison, cette chanson est de Jaime Silva et Neuza Teixeira. Quant à la version de Martine Havet, j’avoue qu’elle m’avait échappé jusqu’à présent :-)) a priori on doit pouvoir l’entendre sur Bide et Musique (http://www.bide-et-musique.com/arti…). Je n’aurais pas aimé être à la place de son chat non plus.

  5. Thierry

    Bon, je corrige le billet. Merci Roinson.

Exprimez vous !