Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 28 juin 2017

Remonter

Top

3 Commentaires

Les brésiliens trois fois plus propres que les français ?

C’est du propre ! Les brésiliens se lavent trois fois plus que nous. Encore un sujet de désespoir pour notre pays en voie de sous-développement ?

Au Brésil, les français ont la réputation d’être sales, et de préférer couvrir leurs odeurs corporelles de parfums coûteux plutôt que de passer dans la salle de bains. En revanche, tous ceux d’entre nous qui sont déjà allés au Brésil ont noté que pauvres ou riches, noirs ou blancs, hommes ou femmes, la très grande majorité était plutôt propre sur elle malgré la chaleur ambiante.

Une étude parue cet été dans la Folha de São Paulo et relayée par le Petit Journal de SP démontre avec force statistiques que les brésiliens sont les champions du monde de la douche. Près de 20 aspersions par semaine (19,8 exactement) à comparer avec 7,7 pour les français, pourtant en nette amélioration ! Ca fait quand même 1000 douches par an, et sans compter les bains de mer …

La baignoire est un objet rare au pays de la samba, mais la douche est extrêmement repandue, le plus souvent sous la forme d’un chuveiro électrique. L’aspect sommaire de ces petites douches à chauffe-eau incorporé inquiète un peu au départ – il faut croire que les brésiliens ne sont pas (encore) des trouillards ! En fait, très peu d’accidents électriques sont à déplorer, alors que la société y gagne en hygiène et en confort collectif.

Pour illustrer ce billet aquatique, pourquoi pas cette petite pagode, « Banho de Chuveiro » par le groupe Terra Samba ?

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La prochaine fois, promis, nous parlerons de la présence d’un jet d’eau orientable à côté de la cuvette des toilettes – encore un raffinement enviable…

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Patrick EMIN

    Je reviens du Brésil et j’ai testé par trois fois la douche brésilienne, deux décharges légère la troisième beaucoup plus forte. Terminé pour moi, ce sera dorénavant à l’eau froide! L’effet « Claude François », très peu pour moi. Très peu d’accidents sont déclarés, les électrocutions sont nombreuses.

  2. Thierry

    Cher Patrick,

    Le moyen le plus certain de prendre un coup de courant est de vouloir modifier la position hiver/été (pour changer la température de l’eau) alors que l’on se trouve mouillé sous la douche ou, pire, que l’eau est en train de couler. C’est peut-être ce qui vous est arrivé…?

    Pour ce qui est des « nombreuses électrocutions », je ne sais pas d’où vous tenez cette information. Ce système, pour peu rassurant qu’il peut paraître à un européen, permet à des millions de gens de bénéficier d’eau chaude sans installation coûteuse.

    NB : D’après une étude de l’ABRACOPEL (Associação Brasileira de Conscientização para os Perigos da Eletricidade) réalisée en 2006, 86% de la population brésilienne aurait déjà reçu un choc électrique. Les causes principales sont :
    – les appareils domestiques (23%)
    – les douches électriques (22%)
    – le changement d’ampoules 20%

  3. pierrox

    « permet à des millions de gens de bénéficier d’eau chaude sans installation coûteuse »

    Quand l eau sort naturellement à + de 20 degrés effectivement c’est un confort exceptionnel. ils sont certainement 3 fois plus propre sur eux mais les rues sont 10 fois plus dégueulasse et les rrivières sont des égoux à ciel ouverte

Exprimez vous !