Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 25 octobre 2014

Remonter

Top

3 Commentaires

La samba de Baloo

L’album Disney Adventures em Samba, paru cette année, fait suite à Disney Adventures em Bossa Nova, ce projet de Kazuo Yoshida sorti juste à temps pour le cinquantenaire de la bossa nova, en 2008. Produit cette fois par Alceu Maia, cet avatar réunit à nouveau une brochette de stars consacrées et de jeunes talents. Parmi eux : Daniela Mercury, Martinho da Vila, Diego Nogueira, Jorge Aragão, Arlindo Cruz, Ana Costa…

La différence tient dans le style, bien sûr : la pagode a remplacé la bossa, mais aussi dans la sélection des chansons, qui mélange des standards brésiliens et des tubes de Disney en suivant une logique qui m’échappe. Que viennent faire « Aquarela do Brasil, Na Baixa do Sapateiro, Tico-Tico no Fubá ou Você Já foi à Bahia? aux côtés de la Petite Sirène, Toy Story ou La Belle et la Bête ? On se le demande. Je trouve quant à moi que le disque manque un peu d’âme, certains artistes se contentant du service minimum.

Cet album assez inégal donc contient quand même quelques bons moments, dont cette version de la chanson de Baloo « Il en faut peu pour être heureux » (the bare necessities) par Dudu Nobre, chanteur et cavaquinho, sous le titre ‘Somente o Necessário’.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. mhch

    Les samba baloourds …

    Disney n’est pas brésilien, encore que les originaux par Louis Prima étaient fameux dans leur style stomping.

  2. tiopeaz

    super version ! :)

  3. Erik

    Bonjour,

    Dans votre billet, vous vous demandez que peuvent bien faire de grands standards de la musique brésilienne avec des standards musicaux sortis de chez Disney. Rien de plus simple à expliquer: les chansons brésiliennes que vous citez se retrouvent dans deux dessins animés du maître de l’animation américaine (peu connus, je vous l’accorde). Il s’agit de « Saludos Amigos » (1944) et « Les trois caballeros » (1945), dans lesquels Donald Duck apprend à connaître le pays de la samba.

Exprimez vous !