Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 juin 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Funérailles d'un labrador

L’adaptation des chansons brésiliennes peut donner des résultats remarquables… ou lamentables. Quand le producteur Claude Carrère transforme en 1964 pour Sheila « Funeral de um lavrador » de Chico Buarque en « Oh mon dieu qu’elle est mignonne », le grotesque touche au sublime. Surtout quand la pochette du disque crédite le brésilien pour « Funérailles d’un labrador » ! (*)

Il ne faut pas avoir froid aux yeux pour faire d’une marche funèbre sur l’assassinat d’un paysan sans terre par les milices des propriétaires latifundiaires une espèce de twist aux paroles débiles.

chico-buarqueA l’origine, il s’agissait du thème musical écrit par Chico pour une pièce de João Cabral de Melo Neto, Morte e Vida Severina, dont voici la traduction de quelques vers pour vous donner une idée de l’ambiance :
Cette fosse où tu reposes ne mesure que quelques empans,
Elle est le seul bien que tu n’auras jamais eu
Elle a juste la bonne taille, ni large, ni profonde
C’est la part qui te revient de cette immense ferme
Ce n’est pas une grande tombe, sa taille est bien calculée
C’est la terre que tu aurais voulu voir mieux partagée.
C’est une bien grande fosse pour toi, pauvre défunt
Tu y seras plus à l’aise que tu ne l’étais sur terre.

Sheila et la musique brésilienneDans la bouche de la « petite fille de français moyen », voilà ce que ça donne :

Le coiffeur la manicure s’occuperont de moi,
Sans oublier bien sûr le pédicure chinois
Et je pourrai penser un peu à l’amour,
Car un beau garçon viendra un jour.
Grand mince, et élégant, et très intelligent,
Dans sa rolls magnifique
Il m’emmènera,
Applaudir aux courses hippiques
Les chevaux d’son haras »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

C’est Chico qui a du être content. Salut les Copains, et encore merci !

(*) Cité par l’excellent site de l’association Autres Brésils

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Nini

    O le beau toutou !

Exprimez vous !