Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 23 avril 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Clementina de Jesus du ménage à l'hommage

Clementina de Jesus a travaillé comme femme de ménage jusqu’à plus de 60 ans. Le week-end, elle participait aux rodas de samba à Portela et Mangueira. Et elle a commencé sa carrière de chanteuse à l’âge où beaucoup partent à la retraite…

Née dans l’intérieur de l’état de Rio en 1901, Clementina dut attendre 1963 pour être « découverte » par le compositeur Hermino Belo de Carvalho, qui l’engage aussitôt dans un show demeuré mythique : Rosa de Ouro. Elle a fasciné une large génération de musiciens brésiliens, notamment par la force de sa revendication de ses racines africaines – sa mère était fille d’esclave, dans un Brésil qui n’avait aboli l’esclavage qu’en 1888.

Clemetina de Jesus avait de qui tenir : son père était Mestre de capoeira et guitariste, et sa mère une grande praticienne du Partido Alto, du Jondo et des rythmes populaires. Grande chanteuse par l’impact de sa voix, elle impressionnait aussi par l’autorité qui se dégageait de sa personne. Dommage que les rares vidéos d’elle datent pour l’essentiel des dernières années de sa vie et ne lui rendent pas justice.

Beth Carvalho témoigne « C’est quand je l’ai vue dans Rosa de Ouro que j’ai décidé de devenir sambiste » – un bel hommage.

Ecoutez Clementina de Jesus chanter « Ensaboa » de Cartola en 1977 au bar « Zicartola ».

Si vous comprenez le portugais, je vous recommande une émission diffusée en juin dernier dans l’émission De Lá Pra Cá de Ancelmo Gois :
http://youtu.be/yUwgqyc7CJ0

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Coïncidence, ce même jour, j’ai fait une chronique évoquant Hermínio Bello de Carvalho. Je ne pouvais pas omettre de préciser qu’il avait découvert Clementina de Jesus. Nous ne pouvons que lui en être infiniment reconnaissant. Mais d’Hermínio et Clementina, nous reparlerons prochainement… En attendant :

    http://lelixirdudrfunkathus.blogspot.com/2011/09/la-saudade-substantif-feminin-singulier.html

    Merci d’honorer cette grande dame !

Exprimez vous !