Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 29 mai 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Brésil-Cuba : 2-1

Ce concert enregistré en 2000 au festival d’Ilhabela (SP) réunit trois surdoués de la musique latino américaine, deux brésiliens et un cubain. Ivan Lins, João Bosco et le jeune Gonzalo Rubalcaba se partagent la vedette dans une version de Madalena qui associe avec finesse et non sans humour le groove cubain et la syncope brésilienne.

Compositeur prolixe, remarquable arrangeur, pianiste, chanteur à la voix reconnaissable entre mille, Ivan est un musicien complet qui a trempé ses croches dans le jazz, la soul et tous les rythmes latins et brésiliens. Composée je crois en 1978, et lancée par Elis Regina, Madalena est peut-être son plus gros succès.

L’interprétation de la chanson, jolie déclaration d’amour, emprunte à un standard cubain bien connu : Manicero, une histoire de vendeur de cacahouètes. Cuba et Brésil s’associent un peu dans l’esprit de João Donato, et le résultat est de toute première classe. Le bassiste, Nico Assumpção, disparu depuis, y est excellent aussi.

Le paradoxe de ce concert, c’est que la seule trace qui en reste – un DVD – est en fait un enregistrement professionnel non autorisé… qui n’a jamais rapporté un rond aux artistes. D’accord c’est malhonnête et la pochette est pourrie mais, comme dit Ivan Lins pour se consoler, au moins en reste t-il quelque chose.

Retrouvez Ivan Lins sur son site
Paroles et grille (avec positions guitare) de Madalena d’Ivan Lins sont ici

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !