Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 26 mai 2017

Remonter

Top

8 Commentaires

Bossa à forte poitrine avec Elie Semoun

Elie Semoun a bien évolué depuis ses petites annonces et Cyprien, son personnage fétiche. Mais il nous fait toujours rire, et en plus Stéphane de Radio Clube Brasil m’a appris l’autre jour que l’humoriste avait fait une incursion dans la bossa nova. Le sujet idéal pour un insolite du vendredi !

C’est en septembre 2003 qu’Elie Semoun sort son premier album, sobrement intitulé « Chansons ». On y trouve onze titres, y compris une chanson de Bourvil (le petit Bal perdu). Des histoires d’amour, beaucoup de jeux de mots, une voix sans prétention, et pas mal de rythmiques bossa, comme par exemple dans « La Chanson idéale », « Imbécile heureux », « Au petit Bonheur », et « Mademoiselle A ». C’est ce dernier titre que je vous propose aujourd’hui à une portée de clic :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Franchement, on a déjà entendu bien pire, même si les arrangements tout miel et sirop, bien surchargés de nappes de cordes, ont tendance à plomber l’ensemble en l’installant les deux pieds au plus profond du bac « variétés ». J’ai tendance à penser qu’Elie méritait mieux que cette bossa à (trop) forte poitrine.

En 2007, Elie Semoun remettra ça dans l’album « Sur le Fil », cette fois tellement typé « Maritie et Gilbert Carpentier » qu’on en vient à penser qu’il aime ça. On y trouve quand même une autre bossa : « Dimanche », qui pour le coup évite le diabète – à écouter la prochaine fois.

Tiens, je vais aller regarder du côté de Franck Dubosc…

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Makash

    Joli filet de voix, quand même (certes, l’enregistrement studio fait des miracles…).

    C’est vrai que l’arrangement est un peu lourdingue.

    Il fait le grand écart entre les grosses vannes des petites annonces et cet album: pourquoi pas, tout artiste fait ce qu’il veut, et doit se jouer des étiquettes. On aime ou pas, mais je ressens une sincérité réelle: bravo Elie.

  2. Olivier

    Bonjour,

    Moi aussi j’aime bien ce disque d’Elie Semoun que j’ai dû écouter quelques dizaines de fois.

    A propos de bossa nova, je crois que celle-ci en est une : « Juste un fil de soie » date de 1965, elle est créditée Jeanne Moreau & Jacques Datin. Les paroles sont délicieuses. Mon CD est une banale compilation de chansons interprétée par Jeanne Moreau (Philips Phonogram n°848-484-2). J’ignore les références du vinyle d’origine. Deezer propose une version débossanovée pas désagréable.

    Cordialement

  3. Thierry

    Merci Olivier, c’est une bonne trouvaille en effet. « Pas la bague au doigt, juste un fil de soie » : de très jolies paroles, et un arrangement jazz derrière lequel, noyé dans la flûte et une batterie très répétitive, on peut retrouver la syncope de la bossa. Tu as l’oreille ! @ bientôt.

  4. laurent

    « même si les arrangements tout miel et sirop » vous avez pas compris aussi que c’est aussi fait expres et son style propre. il est obligé de forcer la note car le bresilien est fait pour cette musique (et vice et versa), tandis que le francais est moins adapté. là, e sais de quoi je parle car je connais bien la salsa depuis 20 ans: à part grosse exception, la plupart des groupes francais ou europen chantent en espagnol car ca sonne pas pareil, TRES RARES sont les morceaux reussis chanté en francais qui donnent le meme resultat. alors apres les arrangements suivent compte tenu de cette réalité. donc on aboutit à des arrangements peut-etre planants en effet.
    mais la langue donne une sonorité/rythme (mots plus longs en francais) et il faut etre très bon pour reproduire la meme avec une langue différente. ou alors faites le et vous allez comprendre la difficulté…

    y’a des bossa bresilienne aussi, voire plus, sirupeuses, meme si plus rythmées ou plus en relief.
    c’est sur, la bossa de là-bas c’est autre chose (mais là-bas il sont nés dedans, on peut pas demander le meme niveau à un francais qui n’est pas exclusivement musicien)

    ex: https://www.youtube.com/watch?v=fFwRP2OH7Tk
    https://www.youtube.com/watch?v=g6w3a2v_50U c’est assez sirupeux aussi, meme si c’est carrement mieux

    composez de la musique et vous verrez si c’est si facile. moi perso j’aime bien car au moins c’est agreable à écouter (au soleil, avec un petit verre et un cigare) et je crois que c’est le but de la bossa. passer un bon moment, cool.

    faut arreter de tout critiquer c’est un peu une maladie franco-francaise. aussi voir ce qu’il y a de sympa dans les morceaux d’elie meme si c’est pas du top de top. mais qd il y a si peu d’artistes francais qui font de la bossa sans massacrer le style d’origine (à part henri salvador – mais qq part il etait aussi de cette partie de monde par ses origines et bien ancré dans le jazz depuis longtemps-)

  5. laurent

    nb: si je compare avec la salsa c’est pas que je fasse confusion (ca serait tres gros) mais pour montrer que dans une autre musique non francaise, on a les meme pb pour transposer les sonorités d’une langue à l’autre.
    qd vous avez une langue avec des mots plus longs (ou tres tres longs parfois), avec des liaisons partout (ou pas aux memes endroits) et des petits mot en plus (ne pas, …), ca peut pas donner le meme resultat musical:
    ex:
    je ne veux– pas te dire que tu m’a conquis—-
    — no quiero — decirte que — me conquistado

    si vous arrivez avec les memes paroles à faire la meme musique, (ou alors vos paroles sont complètement changées), je vous donne 100 000e cash

    donc je vous trouve les morceaux d’elie pas si mals

    bonne chance

  6. Thierry

    Cher Laurent,

    D’abord, merci de tes commentaires, qui font toujours du bien aux humbles blogueurs qui comme moi, écrivent pour partager une passion sans le moindre « business model » !

    Je n’ai pas été bien méchant vis à vis d’Elie, pour les raisons que tu indiques : pas un musicien professionnel, des bossas en français (et c’est carrément rare), qui ne sombrent jamais dans l’exotisme (contrairement aux nombreuses « bossas » françaises faites de clichés sur le Brésil).

    Tu l’as donné envie de ré-écouter « Dimanche », tiens !

    Amitiés,
    Th.

  7. laurent

    pour illustrer, essayez de transposer ca en francais:
    https://www.youtube.com/watch?v=tlCt5TATfa4 (1)

    le pb est analogue pour la bossa et les arrangements devront ensuite etre cohérents avec la langue (d’ou pour elie le coté light, lourdingue ,…)

    voila un groupe francais qui a « reussi » à transposer les pregons espagnols en francais https://www.youtube.com/watch?v=oSSLH1N-xs8
    mais c’est encore du pipi de chat

    donc pas difficile d’avoir une bonne salsa/bossa en francais…
    donc je conclu sur elie avec mon avis perso: peut mieux faire, mais bel effort

    (1) et https://www.youtube.com/watch?v=TxRWQHCSmUg https://www.youtube.com/watch?v=ImcSAVVISPg à1’32 https://www.youtube.com/watch?v=beQwvQL_H7g

  8. laurent

    certes, je pense qu’en effet tu n’a pas voulu etre mechant, mais c’est une tendance francaise inconsciente et dont on devrait se débarasser (j’ai été 6 fois en amerique du sud et ca soulage): ici on voit que ce qui doit etre amélioré, mais pour le reste, on reste avare en compliments. on peut tout à fait dire qu’Elie n’a pas fait de la super bossa, mais par contre, je vois peu de « compliments » ou plutot ds une logique negative: « on a déjà entendu bien pire », « on y trouve quand même… » « qui pour le coup évite le diabète », « qu’on en vient à penser qu’il aime ça »

    c’est comme si je disais à qqun: tu semble plus intelligent que tu en l’air

    qd à « dimanche », c’est ton avis perso. il est plus cohérent/pur en effet. mais d’autres morceaux sont auusi bien voire mieux (Vous, Carte postale, Emma). j’ai un baromètre pour savoir si un morceau est vraiment mauvais: j’improvise sur des morceaux jazz, bossa, blues et c’est automatique: des que le musicien est mauvais RIEN de bon ne sort (si base harmonique, rythmique mauvaise ou pauvre). des que c’est bon, c’est l’autoroute. sur Elie, ca passe, meme si c’est pas le Pérou. alors finallement ?

    je connais pas bcp de bresiliens personnellement, mais je suis presque persuadé qu’ils auraient une autre manière de dire que « c’est pas mal, meme si c’est pas la bossa de mon pays »
    Et écouter une musique c’est aussi se laisser pénétrer par sa mentalité, son histoire..

    là ou je commence vraiment à etre categorique comme toi, c’est des emissions de sevran ou on voyait des gens chanter de la « bossa », ou « samba » alors que le rythme n’y est pas du tout, une parodie de ces musiques. voir des couples danser de la samba de salon qui est en fait du chachacha (la vraie je la danse en gros: rien à voir), là oui tu peux y aller: car derrière ca, il y a un léger manque de respect pour la culture d’origine ou un manque de culture tout court…

    dsl de la réaction, mais je pense que la musique doit d’abord rassembler. sauf qd est clairement une parodie d’un style musical

    amitiés aussi et merci pour le site web qui est interessant

Exprimez vous !