Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 29 mars 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Vol AF 447 – l’aéroport Tom Jobim en deuil

Que peut faire un petit blog de bossa-nova quand un Airbus rempli d’hommes et de femmes, dont le coeur, les yeux et les oreilles étaient encore emplis de musique, de gentillesse et de sourires brésiliens, disparait au milieu de l’océan quelque part entre Rio et Paris ? Juste assurer leurs familles de sa compassion, et rappeler les jolies paroles de la chanson A Felicidade, de Vinicius de Moraes et Antonio Carlos Jobim :

La tristesse n’a pas de fin, mais le bonheur, oui / Le bonheur est comme la goutte de rosée sur la pétale de fleur,

Elle brille tranquille, mais au plus léger mouvement / Elle tombe comme une larme d’amour

Le bonheur est comme la plume / Que le vent emporte dans l’air

Elle vole si légère / Mais sa vie est bien brève / Il lui faudrait une brise qui ne s’arrête jamais

Ma traduction ne vaut pas l’original. Le voici par Vinicius de Moraes lui-même, qu’ont désormais rejoint les 228 victimes du vol AF447 pour Paris. Avec Vinicius : Toquinho et Maria Creuza. Enregistrement à la Fusa, Buenos Aires, au début des années 70.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. caen

    Pourquoi chercher midi a 14 heures?! La queue de l’avion s’ est cassee en vol, comme cela c’etait deja produit au depart de New York sur un Airbus en novembre 2001. Regardez la photo de la gouverne verticale flottant gaiement sur les flots. Cette histoire de sonde pitot n’est qu’un ecran de fumee.

Exprimez vous !