Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 juillet 2017

Remonter

Top

3 Commentaires

Une samba pour faire la bamboula

C’est la rentrée des insolites, je suis sûr qu’ils vous ont manqué ! Pour repartir d’un bon pied retrouvons l’inoubliable Carlos, qui nous a offert une version, disons, euh… festive, de la samba qui a fait gagner Salgueiro en 1971 : Festa para um rei negro.

Cette chanson, toujours reprise en chœur chaque dimanche par les supporters du Flamengo, a été écrite par le compositeur Zazuca. Les paroles : « O-lê-lê, ô-là-là , Pega no ganzê, pega no ganza » ont le mérite d’être faciles à retenir. Un « ganza » est un cylindre métallique creux (il y en a de plusieurs tailles) qui contient des graines ou des cailloux, et qu’on secoue en rythme. Le « ganzé » ça n’existe pas, n’est là que pour la rime. En français ça aurait pu donner : « oh lè lè, oh là là, secoue le ganzé, secoue le ganza ».

Heureusement, Carlos était là… et c’est devenu « la Bamboula ».

Vous trouverez en suivant ce lien toutes les chansons de la Torcida (des supporters) du Flamengo. J’ai tendance à les préférer à certaines chansons qu’on entend ici dans les stades et où l’arbitre est pris à partie…
http://www.flu.com.br/musicas.html

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Le débonnaire Yvan-Chrysostome reste une énigme pour moi : est-il une réussite ou un échec de l’éducation à la Dolto ?

  2. Charles

    SI le but de la psychanalyse est bien d’aider chacun à s’accepter comme il est et de trouver le bonheur, alors maman Dolto devait être contente de lui…

  3. Samira

    Je l’avais rattée celle la ! Trop bien la scène de la piscine 🙂

Exprimez vous !