Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 août 2019

Remonter

Top

Salvador de Bahia Archives - BossaNovaBrasil

Ouverture du Festival du Cinéma Brésilien de Paris

10 mai 2012 |

Hier soir c’était le coup d’envoi du 14ème Festival du Cinéma Brésilien de Paris. Une fête qui durera deux semaines au cinéma Le Nouveau Latina, rue du Temple. 25 films et 12 documentaires y seront présentés, dans lesquels la musique tient naturellement un grand rôle. Si vous êtes parisiens, je vous encourage à vous y rendre ! Lire l’article

Berimbau en transe à Paris

1 juin 2011 | 6

Tout argentin qu’il soit, natif de Rio de la Plata, Ramiro Musotto décide à l’âge de 18 ans de devenir « percussionniste brésilien ». Et il y est admirablement parvenu, comme va vous le prouver son solo de berimbau lors d’un concert avec Lenine à la Cité de la Musique de Paris.

Mais Ramiro ne se limite pas aux percussions. Installé à Salvador à partir de 1992, il devient Lire l’article

Daniela Mercury fait son Carnaval

1 mars 2011 |

La chanteuse Daniela Mercury est la reine d’un style musical très populaire parmi la jeunesse brésilienne, tout particulièrement à Salvador, et qu’on appelle l’axé (prononcer « aché »). L’axé est un rythme caraïbe, très dansant, dont Ivette Sangalo est une autre représentante. Si je ne vous en fait pas souvent écouter, vous l’aurez deviné, c’est que je ne compte pas parmi ses inconditionnels, mais enfin la période est propice Lire l’article

Ascenseur pour Salvador

11 septembre 2010 | 3

Salvador de Bahia a hérité de ses ancêtres portugais le goût pour les ascenseurs. Il faut dire que comme à Lisbonne, la côte est rude entre la ville basse bordée par la mer et la ville haute.

De Lisbonne on connait les ascenseurs de Santa Justa, de Bica, de Glória, de Lavra. A Salvador, il y a trois funiculaires (Gonçalves, Pilar et Liberdade), mais c’est l’ascenseur Lacerda qui Lire l’article

Rosa Morena par Dorival Caymmi

19 juillet 2010 | 1

Chanteur, guitariste, acteur, compositeur, poète, Dorival Caymmi est un autre géant de la musique brésilienne. Né à Salvador de Bahia en 1914 dans une famille modeste, il commence à travailler à treize ans comme garçon de courses, puis vendeur à la sauvette, avant d’écrire à seize ans sa première chanson « No Sertão » et d’entrer comme chanteur et guitariste « maison » dans une radio de Bahia. A 22 ans, sa samba « Também dá » gagne le concours de musique du carnaval de Salvador.

On doit à Dorival Caymmi de nombreuses sambas parmi lesquelles Saudade de Bahia, Samba da minha Terra, Doralice, Marina, Modinha para Gabriela, Saudade de Itapuã, et Rosa Morena que je vous propose d’écouter aujourd’hui dans Lire l’article

Chico Buarque et Caetano Veloso en duo à Salvador

15 juillet 2010 | 1

Une écoute plus attentive du disque Caetano Veloso et Chico Buarque live à Salvador en novembre 1972, présenté hier ici même, révèle qu’il comporte bien en fait un morceau chanté en duo par les deux chanteurs. Il s’agit de Bárbara, écrit par Chico et Ruy Guerra.

Le style des deux hommes est évidemment très différent. L’un pourrait passer pour un fantaisiste, multipliant les personnages, les mimiques et les poses (ceux qui ont vu Caetano sur scène à La Défense le mois dernier sauront de quoi je parle), un genre très éloigné de la conviction et du sérieux de Chico-aux-yeux-clairs, l’homme qui ne sourit (à peu près) jamais. Mais leur itinéraire comporte de nombreux parallèles. En particulier, l’un et l’autre s’exilèrent en 1969 pour s’installer en Italie (Chico) et en Angleterre (Caetano). Tous deux rentrèrent ensuite au pays après quelques années, et se mirent à y surfer avec la censure des militaires. Ce concert de 1972 intervient juste après leur retour.

Voici Bárbara, enregisré au Lire l’article

Caetano Veloso et Chico Buarque live à Salvador

14 juillet 2010 | 4

Enregistré en concert à Salvador de Bahia, l’album de Caetano Veloso et Chico Buarque « Juntos e ao Vivo » n’est pas très connu des amateurs de musique brésilienne, à part peut-être sa version déchirée et déchirante de Partido Alto. … Lire la suite !

Olodum à Johannesbourg : maracatu contre vuvuzelas

30 juin 2010 |

Vendredi 2 juillet à partir de 11 heures, le groupe Olodum animera le Pelourinho de Salvador de Bahia. Au même moment, à l’Ellis Park de Johannesbourg , Olodum animera la torcida (les supporteurs) avant, pendant et après le match du Brésil. Comment font-ils ?

Le groupe afro-bahianais Olodum n’est pas un groupe ordinaire. Orchestre de percussions (batucada) mêlant musique et jonglerie, il fait aussi office de fanfare municipale et d’école de perfectionnement. C’est un vivier de talents depuis sa création comme Bloco de Carnaval en 1979, un vivier assez grand pour y tailler plusieurs groupes de grande qualité, prêts à essaimer dans le monde entier.

En 1994 ils accompagnent Michael Jackson pour son unique clip brésilien : They don’t care about us. La même année, Olodum suit l’équipe de football brésilienne aux Etats-Unis et maraboute Lire l’article

La voix inimitable de Gal Costa

1 juin 2010 |

La chanteuse Gal Costa fait partie des monstres sacrés de la musique brésilienne depuis près de 50 ans. Sa première scène, « Nós, por exemplo », elle la fera à Salvador de Bahia en 1965 avec Caetano Veloso, Gilberto Gil, Maria Bethânia et Tom Zé, rien que ça.

Depuis, on ne compte plus ses disques ni les novelas auxquelles elle a participé… au risque de sombrer par moment dans une dimension un tantinet commerciale, dans laquelle les arrangements ne sont généralement pas pour rien. Gal Costa a fait miauler de nombreuses imitatrices, mais son talent et sa carrière n’ont pas beaucoup d’équivalent.

Voici quelques mois, Francis, un blogueur français installé à Vitoria (Espirito Santo), faisait référence ici même à un titre de Gal Costa. L’album intitulé « Aquarela do Brasil » Lire l’article

Caymmi et Jobim à l'église NS do Bomfim

13 mars 2010 |

Les églises ne manquent pas à Salvador de Bahia, mais parmi elles Nosso Senhor do Bonfim jouit d’un prestige tout particulier. Cérémonie plus ou moins catholique (plutôt moins), le Le lavagem de Bomfim réunit chaque année en janvier des milliers de croyants – et de touristes – venus accompagner les bahianaises tout de blanc vêtues qui viennent nettoyer les marches de la basilique. Les fitas – ficelles de couleur – sont autant d’ex-voto qui en ornent les grilles, sans compter les poignets des visiteurs qui attendront ensuite quelques mois que les trois noeuds se cassent pour voir peut-être leurs voeux s’accomplir.

En voici quelques photos, accompagnés de la chanson Saudades da Bahia, par Dorival Caymmi et Tom Jobim, extraite du disque « Caymmi Visita Tom » enregistré en 1964.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Lire l’article