Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 18 octobre 2018

Remonter

Top

guitariste brésilien Archives - Page 3 sur 8 - BossaNovaBrasil

Cinq bijoux de Baden Powell

5 août 2011 | 1

Baden Powell de Aquino, né en 1937 et mort en 2000, appartient au petit groupe de ces grands musiciens brésiliens qui ont su trouver le chemin du cœur des français.

Baden a toujours de très nombreux aficionados, qui m’ont immédiatement rappelé à l’ordre quand ils ont vu que je ne l’avais pas inclus dans la première compil’ de l’été dédiée aux guitaristes ! J’espère qu’ils me pardonneront en écoutant aujourd’hui cinq morceaux du compositeur de Samba da Benção. J’ai même ajouté un bonus dans l’espoir d’éviter les tomates… Lire l’article

5 dieux de la guitare brésilienne

27 juillet 2011 | 4

Le Brésil est sans doute LE pays du monde où la guitare à cordes nylon est restée l’instrument roi, et la bossa nova n’y est pas pour rien. Bien moins chère qu’un piano, facile à emporter de bar en bar, accordable en un clin d’œil, admettant des niveaux de jeu qui vont de l’aimable gratouillis à la pure virtuosité, la guitare nylon promène encore aujourd’hui sa polyphonie dans les bars de samba comme sur les plateaux de variété, à la plage comme à la maison.

Autant dire que les grands guitaristes ne Lire l’article

L’émotion du jour : Yamandú Costa

14 juin 2011 | 5

Peut-être parce que j’ai beaucoup écrit la semaine dernière pour tenter de mettre en perspective l’oeuvre de João Gilberto, je me sens un peu aphone de la plume ces jours-ci. De la plume, mais pas des oreilles !

Virtuose de … Lire la suite !

João Gilberto de Rio à Rio

11 juin 2011 | 7

Pendant les années 90, João Gilberto multiplie les concerts – enfin, rien de frénétique non plus, mais disons qu’il enchaîne pas mal quand même au Brésil et à l’étranger, dont Santiago du Chili, Buenos Aires, New York, San Francisco, Miami… Il en profite pour enregistrer un live en 94, « Eu sei que vou te amar ».

Caetano Veloso est un grand admirateur depuis toujours. Autant dire qu’en 2000 celui-ci est au sommet quand il produit chez Universal l’album « João, Voz e violão ». Sur la couverture, la belle Camila Pitanga fait « Chut ! » avec un doigt sur les lèvres, à la fois symbole Lire l’article

João Gilberto de New York à Sampa

10 juin 2011 |

C’est à New York que João Gilberto enregistre en 1976 le disque « Best of two worlds », à nouveau avec Stan Getz. Mais le rapport de force s’est inversé. C’est maintenant João Gilberto qui mène la danse, et Getz apparaît un peu comme un soliste invité – sans compter le mixage qui n’a rien à voir avec celui des années 60. L’album compte un standard de jazz : Just One of those things, de Cole Porter (1), où João abandonne sa rythmique bossa pour une pompe swing. Getz assure un contrepoint derrière sa voix et celle de Miúcha.

La plupart des morceaux brésiliens viennent Lire l’article

João Gilberto de la gloire à l'amour de l'art

9 juin 2011 | 3

A l’issue du concert du Carnegie Hall, quelques brésiliens décident de rester un peu aux Etats-Unis. Parmi eux, João Gilberto. On lui présente le saxophoniste Stan Getz, un jazzman aussi talentueux qu’avide, qui a senti venir le vent de la bossa nova et gravé l’année précédente « Jazz Samba » avec le guitariste américain Charlie Byrd. Ensemble ils enregistrent en 1963 un premier album, Getz/Gilberto.

Enorme succès. La maison de disques met le paquet, et les médias relaient massivement. En collant l’étiquette « jazz » sur la bossa nova, les producteurs trouvent un relais inespéré au jazz cubain désormais Lire l’article

João Gilberto, des origines à la révélation

7 juin 2011 | 6

Suite de la série consacrée à João Gilberto, « o Mito » – le mythe de la musique brésilienne. Aujourd’hui nous revenons sur les origines du musicien, et sur le chemin qui l’a amené à réinventer la samba et à fixer la bossa nova dans sa pureté stylistique.

La carrière de João Gilberto commence par un faux départ

Ce n’est pas l’ambition qui manque à João Gilberto quand il quitte Juazeiro do Norte pour Bahia, puis Rio de Janeiro en 1950. Ce qui lui fait défaut, c’est un style personnel. Ses héros s’appellent Orlando Silva, le grand compositeur Dorival Caymmi, bahianais comme lui, et… Lire l’article

Une semaine avec João Gilberto

6 juin 2011 | 7

Au Brésil, il y a la musique avant et après João Gilberto. Avant lui, Tom Jobim, Vinicius de Moraes, Johnny Alf, Dick Farney (ces derniers bien brésiliens sous leurs pseudonymes) et quelques autres, avaient mis en place certains aspects de … Lire la suite !

Jazz, samba et sardinade

31 mai 2011 |

Le groupe Pagode Jazz Sardinha’s Club présentera ce soir à 19:00 son troisième album, Cidade Mestiça (ville métisse), tout juste sorti sous l’excellent label Biscoito Fino, au Sesc Ginástico de Rio de Janeiro.

Pagode Jazz Sardinha’s Club, c’est une formation qui s’est donné pour vocation d’assembler chôro, jazz, bossa et samba. Son nom vient Lire l’article

Une note, et beaucoup d'harmonie

4 mai 2011 | 2

Aujourd’hui j’avais envie d’une samba sans pandeiro, dont l’interprète chanterait sans trémolo ni vibrato ni effets d’aucune sorte, dont les harmonies feraient la part belle à ces rapprochements mineur-majeur qui valaient excommunication immédiate aux temps de la « Sainte » Inquisition. J’avais envie de paroles sans pathos, d’une syncope subtile et renouvelée, d’une guitare aussi complexe en dedans qu’elle paraît simple en dehors, d’une mélodie capable d’aller à son propre rythme. J’avais envie de Lire l’article