Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 26 novembre 2014

Remonter

Top

école de samba Mangueira Archives - BossaNovaBrasil

Le printemps de la samba, Nelson Sargento et Chico Cesar

22 mai 2013 |

Cântico À Natureza, plus couramment appelée Primavera, est une de ces sambas traditionnelles que tous les musiciens de Rio connaissent par cœur. Elle a été écrite par Nelso Sergento, Alfredo Português et Jamelão pour l’école de Mangueira à l’occasion du défilé du Carnaval de Rio 1955. L’école rose et verte a décroché cette année là une belle deuxième place. Lire l’article

Champion du Carnaval de Rio 2012 : c’est Tijuca !

23 février 2012 | 1

A l’issue de la longue séance de décompte des points, c’est finalement Unidos da Tijuca qui a été sacrée championne du Carnaval de Rio cette année. Salgueiro arrive seconde, et Vila Isabel troisième. C’est une belle séquence pour Tijuca, déjà championne en 2010 et titulaire d’une deuxième place en 2011. Lire l’article

Une paradona controversée

22 février 2012 | 3

La deuxième nuit du défilé 2012 des écoles de Rio (Grupo Especial) était placée sous le signe du Nordeste pour Salgueiro et Unidos da Tijuc . Grande Rio avait préparé une évocation de Londres. Ilha do Governador faisait défiler les superhéros, tandis que São Clemente se consacrait à l’univers des comédies musicales. Mais c’est de la batterie de Mangueira que devait venir la surprise. Lire l’article

Zé Keti à Mangueira

3 juillet 2011 |

A voz do morro (« eu sou o samba ») chanté par son auteur, Zé Keti, au Buraco Quente de la favela de la Mangueira. La vraie samba, la vraie vie.

Lire la suite !

Mangueira 2011, le clip

7 mars 2011 |

Le défilé 2011 de l’école de samba Estação Primeira da Mangueira est dédié au compositeur Nelson Cavaquinho. Une nouvelle fois, c’est la force de la tradition et l’amour de la samba de raiz qui font vibrer l’école verte et rose. … Lire la suite !

L’hommage de Mangueira à Nelson Cavaquinho

7 mars 2011 |

L’école de samba de Mangueira vient tout juste de clôturer cette première soirée de défilés au Sambodrome. Elle aura fort à faire pour battre les allégories cinématographiques du champion en titre Unidos da Tijuca, mais après tout qu’importe ? Le programme de Mangueira c’est avant tout : tradition, histoire et samba. Et, cette année, elle présentait un hommage à l’un de ses plus grands compositeurs : Nelson Cavaquinho, né à Tijuca voici un siècle, en 1911.

Fils d’un tuba de la fanfare de la gendarmerie, Nelson Antônio da Silva a très vite préféré Lire l’article

Mangueira vote Dilma

31 octobre 2010 |

Tantinho da Mangueira et d’autres sambistes de Rio de Janeiro se sont retrouvés en studio pour enregistrer un dernier encouragement à la candidate du Parti des Travailleurs, après le succès du défilé « Bloco da Dilma » à Copacabana.

Le clip se … Lire la suite !

Chico Buarque à Mangueira

28 juillet 2010 | 5

Cette chanson de Chico Buarque, « Quem te viu, quel te vê », date du second album de l’artiste en 1967. Elle traverse les âges et les générations et demeure ancrée dans la mémoire collective des brésiliens.
Cette samba d’amour parle de Carnaval, de Mestre-Sala (un genre de MC plus ou moins honorifique), de cabrochas (les filles des morros)…

Chico Buarque l’interprète ici, avec le sourire et en compagnie de l’école de samba de Mangueira Lire l’article

Pour toujours, Cartola da Mangueira

23 juin 2010 | 2

Le grand sambiste Cartola a connu plusieurs vies. C’est seulement à 66 ans qu’il enregistre le premier de ses quatre disques – comme quoi même aux âmes bien nées le succès peut attendre le nombre des années. Ces albums sont truffés de chansons qui deviendront instantanément des tubes de la samba. Parmi elles : As Rosas não falam, Acontece, O sol nascera, Alvorada, Quem me vê sorrindo… et O Mundo é um Moinho que nous allons écouter aujourd’hui.

Le monde est un moulin – O mundo é um moinho – est d’abord une chanson romantique, propre à tirer promptement des larmes. Il faut dire que Cartola en a écrit les paroles pour sa fille, le soir où il s’est rendu compte qu’elle se prostituait. Et oui. C’est une ballade qui se mue (vers 1:58) en samba lente, si lente Lire l’article

Cartola, tellement humain, tellement samba

23 mars 2010 | 4

Poête, compositeur et chanteur, Cartola, alias Angenor de Oliveira, est l’un des pères de la samba. Né à Rio de Janeiro, il s’installe avec sa famille dans les années 20 sur le morro de Mangueira, où la favela faisait juste son apparition. C’est là qu’il découvre la samba et fonde avec ses amis le bloc carnavalesque vert et rose qui deviendra l’école de samba Estação Primeira de Mangueira.

Populaire dans les années 30, il sombre à la mort de sa femme et n’est retrouvé que beaucoup plus tard, en 1956, par le journaliste Sergio Porto : il est alors… laveur de voitures ! L’amitié du journaliste ramènera Cartola à la vie. Il devient un ambassadeur de la samba des favelas, et ouvre un bistro dans le centre ville qui accueillera tous les sambistes et bientôt les jeunes musiciens du courant bossa nova : Zicartola. S’y retrouveront Lire l’article