Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 19 août 2019

Remonter

Top

Cartola Archives - BossaNovaBrasil

Cartola chante la couleur de l’espérance

6 mai 2012 | 2

Pourquoi avoir choisi la date du deuxième tour des élections présidentielles pour vous faire entendre un beau morceau peu connu du grand Cartola ? Peut-être parce qu’il s’appelle « A cor da esperança » – la couleur de l’espérance…

Lire la suite !

Festival du cinéma brésilien : musiques et découvertes

30 avril 2012 | 2

L’édition 2012 du Festival du Cinéma Brésilien de Paris, du 9 au 22 mai, a permis de voir une belle sélection de films et de documentaires, dans lesquels la musique a été comme toujours en bonne place. Un bon bain de Brésil ! Aperçu du programme. Lire l’article

Clementina de Jesus du ménage à l'hommage

28 septembre 2011 | 1

Clementina de Jesus a travaillé comme femme de ménage jusqu’à plus de 60 ans. Le week-end, elle participait aux rodas de samba à Portela et Mangueira. Et elle a commencé sa carrière de chanteuse à l’âge où beaucoup partent à la retraite… Lire l’article

L’hommage de Mangueira à Nelson Cavaquinho

7 mars 2011 |

L’école de samba de Mangueira vient tout juste de clôturer cette première soirée de défilés au Sambodrome. Elle aura fort à faire pour battre les allégories cinématographiques du champion en titre Unidos da Tijuca, mais après tout qu’importe ? Le programme de Mangueira c’est avant tout : tradition, histoire et samba. Et, cette année, elle présentait un hommage à l’un de ses plus grands compositeurs : Nelson Cavaquinho, né à Tijuca voici un siècle, en 1911.

Fils d’un tuba de la fanfare de la gendarmerie, Nelson Antônio da Silva a très vite préféré Lire l’article

Nelson Sargento, 400 chansons et trois étoiles

27 décembre 2010 | 1

Nelson Sargento, « Général de la Samba » comme on l’appelle parfois, est une personnalité de la vie artistique carioca. Né Praça XV à Rio de Janeiro dans une famille modeste en 1924, il dut s’installer avec sa mère dans une barraque du morro de Salgueiro à la mort de son père. C’est là, et ensuite dans la favela voisine de Mangueira, qu’il découvrit la samba.

Après quatre ans Lire l’article

Cartola, éternellement samba

5 décembre 2010 |

Le 30 novembre 1980 s’éteignait le grand Cartola. Dans cette vidéo extraite de l’émission Prorama Ensaio de TV Cultura, nous le retrouvons en 1974 qui interprète sa chanson O Sol Nascerá (Le soleil poindra)

Lire la suite !

Pour toujours, Cartola da Mangueira

23 juin 2010 | 2

Le grand sambiste Cartola a connu plusieurs vies. C’est seulement à 66 ans qu’il enregistre le premier de ses quatre disques – comme quoi même aux âmes bien nées le succès peut attendre le nombre des années. Ces albums sont truffés de chansons qui deviendront instantanément des tubes de la samba. Parmi elles : As Rosas não falam, Acontece, O sol nascera, Alvorada, Quem me vê sorrindo… et O Mundo é um Moinho que nous allons écouter aujourd’hui.

Le monde est un moulin – O mundo é um moinho – est d’abord une chanson romantique, propre à tirer promptement des larmes. Il faut dire que Cartola en a écrit les paroles pour sa fille, le soir où il s’est rendu compte qu’elle se prostituait. Et oui. C’est une ballade qui se mue (vers 1:58) en samba lente, si lente Lire l’article

Le nouveau disque de Dori Caymmi

13 mai 2010 |

La famille Caymmi, c’est un peu comme les Bouglione, les Kennedy ou les Bach : une dynastie qui distribue le talent de génération en génération. Fils du grand Dorival Caymmi, frère de la chanteuse Nana Caymmi et du flûtiste Danilo Caymmi, Dori Caymmi est lui-aussi musicien. Pianiste et guitariste, il a sorti un joli disque à la fin 2009 : Mundo de Dentro.

Comme son nom l’indique Lire l’article

Cartola, tellement humain, tellement samba

23 mars 2010 | 4

Poête, compositeur et chanteur, Cartola, alias Angenor de Oliveira, est l’un des pères de la samba. Né à Rio de Janeiro, il s’installe avec sa famille dans les années 20 sur le morro de Mangueira, où la favela faisait juste son apparition. C’est là qu’il découvre la samba et fonde avec ses amis le bloc carnavalesque vert et rose qui deviendra l’école de samba Estação Primeira de Mangueira.

Populaire dans les années 30, il sombre à la mort de sa femme et n’est retrouvé que beaucoup plus tard, en 1956, par le journaliste Sergio Porto : il est alors… laveur de voitures ! L’amitié du journaliste ramènera Cartola à la vie. Il devient un ambassadeur de la samba des favelas, et ouvre un bistro dans le centre ville qui accueillera tous les sambistes et bientôt les jeunes musiciens du courant bossa nova : Zicartola. S’y retrouveront Lire l’article