Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 mars 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Sururu na roda, la jeune garde de la samba

Ce jeune groupe fait un malheur à Rio, dans le style ‘roda de samba’ comme on peut en entendre un peu partout dans la capitale carioca, et plus particulièrement à Lapa, un quartier tombé en ruines et qui renait de ses cendres autour des casas de samba de l’avenue Mem de Sà.

Sururu na roda (à priori ça voudrait dire "ronde de moules" mais il doit y avoir un autre sens !) a commencé à la fac en 2002 autour de deux filles, Nilze Carvalho (chant, cavaquinho, mandoline) et Camila Costa (chant et guitare), vite rejointes par Fabiano Salek (chant et percussions) et Silvio Carvalho (chant et percussions aussi).

Les voici à la télévision brésilienne (émission Sr. Brasil sur TV Cultura) en 2006, qui donnent un pot pourri composé de quatre sambas de Chico Buarque : A Rita, Samba do grande amor, Homenagem ao malandro et Feijoada completa. Obà ! On aimerait bien les voir à Paris un de ces jours.

Retrouvez Sururu na roda sur leur page myspace où vous pourrez écouter d’autres sambas.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Jean-Pierre

    Très sympa. Cest pa si courant de voir des instrumentistes filles. Et elles asssurent.

  2. DelphineM

    J’apprécie beaucoup, ils donnent un peu de peps à Chico Buarque, un petit quelque chose en plus !

Exprimez vous !