Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 21 octobre 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Samba à pleins wagons ce samedi à Rio

Samedi prochain, comme tous les ans, la Journée de la samba s’installera dans le train de banlieue qui va de Central do Brasil à Oswaldo Cruz. L’occasion pour les cariocas de revivre les années où les compositeurs de Portela se retrouvaient dans le wagon qui servait de siège à leur école de samba !

Ce sont en fait 5 rames qui quitteront la gare le 3 décembre (2011) à partir de 16:00 pour rouler à petite vitesse jusqu’à un quartier peu connu des habitants de la zone sud. On choisit sa voiture en fonction de l’école ou du club qui l’occupe – du moins en théorie, parce qu’en pratique, ça bouchonne un peu, et on monte surtout là où il y a de la place…

Chanter la samba dans le train est une tradition qui remonte aux années 20. A cette époque, il n’était pas toujours facile de trouver un local où répéter. Quand ils rentraient du travail, Paulo da Portela et ses copains de l’école de samba avaient coutume de se donner rendez-vous dans le train de banlieue pour s’échanger leurs nouvelles musiques. A tel point que le wagon fut un temps le « siège social » officiel de l’école de Portela ! En 1991 ces pagodes ferroviaires furent relancés par le chanteur et compositeur de Portela Marquinhos de Oswaldo Cruz, et c’est tout naturellement qu’en 96 le Dia do Samba trouva sa place sur les banquettes en skaï, pour la plus grande satisfaction des cheminots.

Voici une petite vidéo depuis le wagon du Clube do Samba :

Cette édition fera un hommage particulier aux compositeurs Cacique de Ramos et Oswaldo Cruz. Concerts au départ, concert dans le train, et concerts à l’arrivée : une très longue journée de samba attend les participants, avec pour cette année les écoles de Portela, Mangueira, Salgueiro, Vila Isabel, Imperio Serrano, Velha Guarda da Portela, Mart’nalia et tellement de groupes et d’invités surprises qu’il n’y a aucune raison que ça s’arrête avant le dimanche matin.

Le wagon de Portela est toujours très couru… et peut-être aussi le plus touristique ?

Le ticket, en vente aux guichets habituels, s’obtient contre un kilo de denrées non périssables destinées à une œuvre caritative (Banco Rio de Alimentos, programe Fome Zero) – bon esprit, non ?

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !