Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 août 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Rita Lee, Beatles et bossa

RIta Lee est surtout connue en France pour le titre Lança Perfume. Au Brésil, elle est pour toujours « la Reine du rock brésilien » – ce qui veut dire, euh… ce que ça veut dire. Avec 60 millions d’albums, la pauliste reste en tous cas la meilleure vendeuse de disques de toutes les chanteuses brésiliennes ! Un phénomène peut-être comparable avec notre Johnny Hallyday, les lunettes rondes en plus.

Après des études sans histoires au Lycée français de São Paulo (le lycée Pasteur), Rita Lee forme en 1966 un groupe rock : os Mutantes (les mutants), qui prend la lumière l’année suivante aux côtés de Gilberto Gil lors de l’incontournable Festival da Musica Brasileira de TV Record. Les influences viennent des Stones, des Beatles, de Presley ou de Peter, Paul & Mary. Rita chante, joue un peu de percus, massacre un synthé par ci par là – et s’avère plus une bête de scène qu’une vraie musicienne, pour tout dire. Ses compagnons mutants décident de la virer pour incompétence. Mal leur en prend : Rita a du flair, et en 75 elle explose avec un album qui fera date dans l’histoire du rock brésilien : Fruto Proibido, et son méga tube Ovelha negra. Les année suivantes, elle fera sonner son tiroir caisse en enchaînant les hits.

En 2001, Rita Lee enregistre un drôle d’album, qui met en perspective les Beatles et la bossa nova, tout en conservant pour l’essentiel un son électrique. Il s’appelle au Brésil : Aqui, Ali, Em Qualquer Lugar (Bossa’n Beatles), et renferme cette version sympathique de She loves you. Yeah, yeah, yeah.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. J’ignorais qu’elle avait étudié au lycée français de Sampa. De là peut-être son intérêt pour le beau Serge :

    http://youtu.be/KHsVDf9BtPw

Exprimez vous !