Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 28 avril 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Rio : la ville dont l’aéroport est déjà une bossa

Rio : la ville dont l’aéroport est déjà une bossa

Après la mort en 1994 de Tom Jobim, les autorités brésiliennes ont décidé de donner son nom à l’aéroport principal de Rio de Janeiro, Galeão (prononcer « galion »). Les voyageurs qui arrivent au Brésil par Rio débarquent aujourd’hui à l’Aeroporto Internacional Antonio Carlos Jobim.

Tom Jobim (ici comme aux Etats-Unis, on appelle rarement les gens par leur nom de baptême, on préfère un surnom – apelido) est né à Rio en 1927. Il laisse vite tomber ses études d’architecte pour devenir pianiste de bar à Copacabana, puis arrangeur, puis compositeur. En 1956 il commence à travailler régulièrement avec le poete Vinicius de Moraes. Il rencontre João Gilberto en 58 et compose pour lui Chega de Saudade (« marre de la nostalgie ») qui est connue comme le coup d’envoi de la bossa-nova. La suite, c’est whisky, caïpirinha, piano, guitare, succès et crise cardiaque – pour tout savoir, cliquez ici !

Le petit duty free à la sortie de l’avion, pour ceux qui auraient oublié de faire le plein avant de partir, est souvent animé par un groupe de MPB (Musica Popular Brasileira, on en reparlera).

Je me demande si un autre aéroport de cette importance (10 millions de voyageurs en 2008 quand même) porte le nom d’un musicien, quelque part dans le monde ? J’adore Rio de Janeiro.

A écouter aujourd’hui : Samba do Avião, de Tom Jobim, par l’auteur et la chanteuse Miucha lors d’une séjour d’anthologie à Buenos Aires. Je ne résiste pas à une traduction express : « Mon âme chante, je vois Rio de Janeiro, tu m’as tellement manqué, Rio, ta mer, tes plages sans fin, Rio tu as été fait pour moi… »

 

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. PS : Mon ami David m’a appris l’autre jour que l’aéroport de Liverpool s’appelait désormais l’Aéroport John Lennon. Ca en fait deux !

Exprimez vous !