Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 19 septembre 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Rap au féminin avec Karol Conka

Rap au féminin avec Karol Conka

Le rap a la réputation d’être un milieu essentiellement masculin, dans lequel les filles font plus souvent figure d’objets sexuels qu’autre chose. La brésilienne Karol Conka (Karol avec un K) constitue un contre-exemple intéressant, créatif et qualitatif, en même temps qu’un exemple vivant de la manière dont  naissent les artistes au Brésil à l’ère du numérique.

Née en 1987 à Curitiba, une grande ville blanche au sud de São Paulo, Karoline dos Santos Oliveira a commencé dans le rap en gagnant un concours scolaire – belle intitiative pédagogique. Elle fonde le groupe Agamenon et c’est sur son stream Soundcloud qu’elle propose ses premiers morceaux, dont Boa Noite qui sera son premier single, distribué à partir de juin 2011. On retrouve ce morceau dans son premier album, Batuk Freak, présenté l’année dernière au Brésil et qui vient d’arriver chez nous chez Mr. Bongo à l’occasion d’une série de concerts.

Karol-Conka-Batuk-FreeJe vous recommande cet album, riche et créatif, qui associe le rap et la soul, le son du guetto, une voix naturelle et un flow irréprochable. Ecoutez Boa Noite, et vous aurez envie d’aller acheter l’album de Karol Conka, sur iTune ou ailleurs.

Photo de Karol Conka ©Luiz Costa

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Pam

    Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Je comprends rien au refrain. Un saucisson béat ?

  2. Thierry

    Chère Pam, voici les paroles du refrain :

    Ouça esse som bem alto (écoute bien fort ce son)
    Ouça esse som bem alto (écoute bien fort ce son)
    Ouça esse som bem alto e se emocione (écoute bien fort ce son, et prends ton pied)

    les liaisons existent en portugais et donc Karol prononce à peu près : ossessissonbéalto – d’où ta confusion charcutière.

    Abs.

Exprimez vous !