Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 18 août 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Quand la bossa grenouille

Après six ans de silence, João Gilberto enregistre en 1970 à Mexico un disque dont le répertoire apparaît plutôt éloigné de la bossa nova. Besame Mucho, Farolito, Eclipse sont trois boléros. De conversa em conversa date de 1940. Trolley Song est une ritournelle américaine. Toutes ces chansons y sont pourtant transformées, rajeunies, transfigurées par l’art du chanteur et de sa guitare, et y deviennent de "vraies" bossas.

Le morceau le plus étonnant de l’album est quand même O Sapo, de João Donato, que ce dernier avait enregistré aux Etats-Unis la même année dans le disque ‘A Bad Donato’. Pourquoi João Gilberto a choisi de reprendre ce morceau de jazz plus ou moins be-bop, mystère. D’après Ruy Castro il s’agissait du premier disque brésilien récent qu’il avait pu écouter lors de sa longue flemme mexicaine. Peut-être.

Un peu de musique valant mieux qu’un long récitatif, je vous propose d’écouter à la suite ce morceau (qui a deux noms : A Rã et O Sapo) par les deux João. J’avoue une préférence pour la deuxième. A vous de voir…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !