Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 29 mai 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Police de proximité à Rio, cinéma à Paris

En décembre 2010, j’avais publié un billet, « Derrière les chars, l’espoir », pour tenter d’expliquer aux lecteurs de BossaNovaBrasil ce qui se passait à Rio au delà des images choc. Hier après-midi, José Mariano Beltrame, Secrétaire à la Sécurité de l’État de Rio de Janeiro, ainsi que les quatre co-réalisateurs du film 4xUPP – « UPPs, la pacification des favelas » en français – étaient à Sciences-Po pour un débat sur ce tournant dans la politique de sécurité à Rio. Et le soir même j’ai eu le plaisir de les retrouver pour la Première mondiale de 4xUPP. Cette treizième édition du Festival de Cinéma Brésilien de Paris tient décidément ses promesses !

Reprenons : après de (très) longues années de police spectacle violente, injuste et inefficace, les nouvelles autorités (PMDB, centristes) de Rio de Janeiro ont entrepris en 2008 de changer la vie dans les favelas, et de les réintégrer dans la ville. Cela commence par une nouvelle politique de sécurité. Au lieu d’envoyer des commandos faire le coup de fusil sous l’œil voyeur des caméras de télévision, il a été décidé de chasser les trafiquants quartier par quartier et de les empêcher d’y revenir en y réinstallant une police de proximité en même temps que des services publics et culturels. C’est ainsi que la première du dessin animé « Rio » a eu lieu dans le nouveau cinéma du Complexo do Alemão, jusqu’il y a peu une des favelas les plus dangereuses de la zone Nord.

S’il reste beaucoup de chemin à faire, comme l’a souligné avec humilité José Beltrame, il n’empêche que cette initiative , ainsi que celles des associations et des entrepreneurs qui emploient les anciens délinquants, mérite d’être suivie. Je veux croire que nous autres, français, ne serons pas toujours les victimes de la bêtise et de la démagogie. Supprimer la police de proximité, monter les habitants des cités contre les gardiens de la paix, multiplier les lois sans suite, battre chaque jour le tambour tout en réduisant sans cesse les moyens : 10 ans de gesticulations n’ont conduit chez nous, dans nos quartiers, qu’à l’échec. Je veux espérer qu’un jour s’approche où l’on pourra mettre en œuvre de vraies solutions et mener enfin une politique sincère et constructive de sécurité publique. Une raison de plus pour s’intéresser à Rio de Janeiro.

Voici la bande annonce du film 4 x UPP :

Sous la direction de Cacá Diegues, le reportage des jeunes cinéastes Wagner Novais, Luciano Vidigal, Cadu Barcellos et Rodrigo Felha, tous habitants des favelas, présente quatre points de vue complémentaires sur le sujet. Je vous recommande d’aller le voir au cinéma le Nouveau Latina, dimanche 15 mai à 12h ou lundi 16 mai à 16h30. Et arrivez donc en avance, parce que la salle commence à être un peu juste par rapport à l’intérêt que suscite le Brésil en France.

En portugais sous-titré français. Le Nouveau Latina, 20 rue du Temple, Paris.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !