Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 25 mai 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

One note et Laurindo Almeida

Quand le guitariste Laurindo Almeida rencontre le Modern Jazz Quartet, c’est carrément la grande classe. En 1964, au cours d’une émission enregistrée au Royaume-Uni si j’en crois l’accent so British du présentateur et la sagesse des spectateurs, les voici qui jouent ensemble ce qui était en train de devenir un classique de la bossa nova bien au delà des frontières du Brésil : One Note Samba – Samba de uma nota so.

Le morceau commence par un superbe solo au cours duquel la technique classique d’Almeida trouve à s’exprimer – Rumores de la Caleta d’Albeniz n’est pas loin. Jusqu’à ce que Kenny Clarke entre en scène avec ses baguettes magiques. Le champ s’élargit alors sur Milt Jackson et son vibraphone impeccable de retenue, John Lewis et son toucher de piano chic et léger, Percy Heath le géant de la contrebasse.

Ecoutez le morceau jusqu’au bout. Avec Laurindo Almeida et le MJQ, le silence qui suit du Jobim, c’est encore du Jobim.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Bill

    WoW ! La grande classe en effet. Malgré le speech un peu rasoir du presenteur qui avait avalé le parapluie.

  2. Pascal

    Un pur chef-d’oeuvre ! Un jazz d’une grande délicatesse, subtil et économe ( sans effets inutils) allié au toucher chaud des cordes nylon d’Almeida ; quelle merveille d’équilibre !!!!
    J’en reste sans voix !

Exprimez vous !