Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 30 octobre 2014

Remonter

Top

1 Commentaire

Nelson Sargento, 400 chansons et trois étoiles

Nelson Sargento, « Général de la Samba » comme on l’appelle parfois, est une personnalité de la vie artistique carioca. Né Praça XV à Rio de Janeiro dans une famille modeste en 1924, il dut s’installer avec sa mère dans une barraque du morro de Salgueiro à la mort de son père. C’est là, et ensuite dans la favela voisine de Mangueira, qu’il découvrit la samba.

Après quatre ans d’armée de 45 à 49, où il gagnera son pseudonyme Nelson « le Sergent », il retourne à Mangueira et se met à composer. Il ne s’arrêtera plus jamais, écrivant plus de 400 chansons, dont beaucoup devenues des standards de la samba, comme (o samba) Agoniza mas não morre, Decepção, Deixa, Vai Dizer a ela et beaucoup d’autres… Prototype du bohême carioca, père de onze enfants, Nelson Sargento est aussi peintre, écrivain, acteur… et continue à enregistrer – son dernier opus « Desde criança sou Mangueira » date de 2010. Il vient de déclarer : « Je compte bien sortir un album par an jusqu’en 2030″.

Modeste, il s’efface volontiers derrière ceux qu’il considère comme ses maîtres : le grand Cartola d’abord, mais aussi, et c’est plus inattendu, Paulinho da Viola, de 15 ans son cadet. Je vous propose de l’écouter dans Pranto Ardente, extrait de son album Versatil sorti en 2008.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Emilie

    Plus je lis sur cette samba de raiz que vous nous faites entendre, et plus je pense au blues. Dans les 2 cas il y a des parcours personnelles et des enfances pas faciles … Et aussi beaucoup d’humanité. Merci beaucoup.

Exprimez vous !