Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 juillet 2017

Remonter

Top

4 Commentaires

Encore une année de musique brésilienne

La dernière semaine de décembre constitue toujours le moment des bilans. Passons en revue celui de BossaNovaBrasil, celui de la scène brésilienne, et celui de la musique brésilienne en France. Un bilan nuancé.

BossaNovaBrasil en pleine forme

Thierry Gillmann à Rio 2012Le bilan de BossaNovaBrasil est largement positif : ouvert en avril 2009, BNB a compté en 2012 plus de 150,000 lecteurs cumulés (VU), un lectorat en hausse régulière (les 20,000 visiteurs mensuels devraient être franchis en février prochain), dont un noyau solide d’amis de la musique brésilienne qui m’écrivent directement ou via la page Facebook qui lui est associée.

Je sais, le site n’a pas évolué dans sa forme depuis bientôt trois ans, et il va bien falloir que je m’y attelle. Autant vous dire que j’ai un peu autre chose à faire, mais on va essayer.

Une idée pour 2013 : héberger vos articles. Vous avez aimé un disque, un concert, un artiste ? Vous avez analysé un morceau et voulez en faire profiter tout le monde ? Ces colonnes vous sont désormais ouvertes. Enfin… si ça vous intéresse !

Le Brésil, toujours le pays le plus musical du monde

La musique brésilienne d’aujourd’hui continue de prouver qu’elle est aussi prolifique que celle d’hier. Des artistes comme Seu Jorge, Criolo, Lucas Santtana, Tulipa Ruiz, Monique Kessous, Kiko Dinucci, Flavio Renegado et des milliers d’autres le démontrent chaque jour au Brésil et lors de tournées de plus en plus internationales. La samba est plus vivante que jamais, les musiques urbaines, rurales ou savantes se croisent et s’assemblent dans une orgie décomplexée.

Musique brésilienne en France : peut (beaucoup) mieux faire

Pour ce qui est de la musique brésilienne en France, le bilan est malheureusement beaucoup moins convaincant.

Les initiatives du gouvernement brésilien pour le rayonnement culturel de son pays chez nous ont été aussi minces qu’à l’ordinaire. Je constate aussi qu’après trois ans et demi, on dirait que le service culturel de l’Ambassade ne sait toujours pas que ce site existe. A croire qu’il n’utilise jamais Google ? On dirait bien.

Ce n’est pas tout. L’accès aux disques enregistrés depuis 70 ans, introuvables pour nous, est de plus en plus difficile : l’ordre « libéral » s’impose désormais au Brésil. Cette année fut celle de la fermeture de Toque Musical et de UmQueTenha, deux fantastiques vecteurs culturels, tués nets par la pressions des Majors. Résultat : le Brésil pour l’écrasante majorité des français, c’est toujours et encore celui de Michel Telo. Quel dommage !

Cette année nous avons pu voir en France : Criolo, Luiza Dionizio, Marcos Sacramento, Casuarina, Luiz Melodia, Arlindo Cruz, Paula Morelenbaum, Alessandra Leão, Banda Black Rio, Lucas Santtana. J’ai oublié quelqu’un d’important ? C’est mieux que l’année dernière, mais tout de même… ça ne fait pas lourd.

D’autant que la grande majorité d’entre eux se sont contentés d’une seule date, le plus souvent à Paris. Interdisant du même coup aux critiques et aux journalistes de faire leur travail : à quoi sert de chroniquer un spectacle qui n’existe plus le lendemain ? Résultat : les musiques brésiliennes continuent à demeurer confinées à un petit cercle de connaisseurs… et aux brésiliens de France. On n’en sortira pas sans un effort sérieux des autorités culturelles de Brasilia.

 *

Merci à toutes et à tous de votre fidélité. Continuez de vous manifester, faites connaître vos initiatives, écrivez, commentez, inscrivez-vous sur la page FaceBook et à la Newsletter pour nourrir votre passion pour la musique brésilienne sous toutes ses formes. Bonne année 2013 !

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Pascal

    Tu sais combien j’apprécie ton site : encore bravo Thierry !!
    Ton idée d’ouvrir le site aux lecteurs est une super idée.
    Faire profiter et diffuser quelques « repiquages » aux amis de la bossa nova…et pourquoi pas !!!
    A très vite !!
    …et encore bonne année !

  2. En ce jour de bilan de l’année musicale au Brésil je me permets de partager un top 2012 des albums de cet année! http://bonjoursamba.tumblr.com/post/39209796562/le-meilleur-de-la-musique-du-bresil-en-2012

    (Dans les concerts de bonne musique il y a également eu Graveola e o lixo polifonico mais qui ne sont pas passés à Paris malheureusement)

    Et pour être optimiste, sans doute que la musique brésilienne reste méconnue mais on peut pas nier qu’elle a un sort bien plus enviable que toute autre musique d’un autre pays, et ce alors même que la communauté brésilienne en France est très réduite. Doit y avoir une soirée forro par jour à Paris, on trouve les derniers albums de Curumin, Maria Bethania, Céu, Criolo, Lucas Santtana à la fnac… C’est pas si mal! Sachant que pour le reste ils sont en général téléchargeable sur les sites officiels des artistes!

    Bonne année 2013 et longue vie à bossa nova brasil!

  3. Corinne

    Bonne Année Thierry! Merci pour ton site .
    Je voudrais rajouter que mon grand regret de cette année 2012
    Est de ne pas avoir vu Lucas Santtana en concert.
    Par contre j’ai revu un de mes chanteur préfèré Gilberto Gil à Istres .
    Bonne année de musique brésilienne à tous!

  4. christian macunaima

    Bonjour Thierry
    je cherche à te joindre mais n’arrive pas à t’envoyer un message directement
    j’ai des archives de musiques et surtout d’entretiens datant de la période 83/87 qui peuvent t’intéresser
    Peux tu me contacter ?
    Merci
    Abraço

Exprimez vous !