Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 22 mai 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Manouches à la brésilienne

Je ne me lasse pas du thème Carinhoso, de Pixinguinha, débattu l’autre jour ici même. En voici une version oubliée, enregistrée en 1958 par deux grands musiciens brésiliens : le guitariste Luiz Bonfá et le violoniste Fafá Lemos.

Souvent considéré comme un des précurseurs de la bossa nova (encore un !), le violoniste Fafá Lemos a eu une longue carrière qui le conduira près de 25 ans aux Etats-Unis. Il est cependant encore au Brésil quand il enregistre avec Luiz Bonfá un disque astucieusement intitulé Bonfafá.

Evidemment, l’association guitare violon et aussi le son, le toucher et les facilités d’improvisation du violoniste rappellent le duo Django Reinhardt – Stéphane Grappelli, très à la mode à l’époque. Mais la comparaison s’arrête là : le répertoire est surtout composé de sambas, le jeu et le son de la guitare sont très différents. Ici, ni pompes accélérées ni grandes démonstrations de virtuosité, juste un élégant contrepoint entre thème et commentaires. Tant qu’on y est, on notera aussi la précision et la légèreté du batteur Hugo.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Plus de Carinhoso sur le blog du Docteur Funkathus.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Charles

    Je peux me tromper mais j’ai l’impression que ces Fafa jouent en sol ?

Exprimez vous !