Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 22 juillet 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Le nom des favelas par Moyses Marques

Hier Moyseis Marques fêtait ses 33 ans, et c’est une nouvelle occasion de vous faire écouter cet excellent chanteur, qui est aussi un fin compositeur de sambas. Retrouvons-le dans un très beau morceau de Paulo Cesar Pinheiro : Nomes de Favela.

Les noms des favelas de Rio sont parfois empreints d’une poésie sans aucun rapport avec les lieux. Ils font souvent référence au temps où il n’y avait ni constructions hasardeuses ni bandes organisées ni descentes de police. Les paroles de la chanson y font directement référence, je vais essayer de vous les faire comprendre.

Le coq ne chante plus à Cantagalo,
Cantagalo est un morro d’Ipanema – entrée à 150 mètres du Posto 5. Son nom signifie « chant du coq »
L’eau ne court plus à Cachoerinha.
Favela dans le quartier Lins de Vasconcelos, zona Norte. Cachoerinha signifie « petite source »
Les gamines ne cueillent plus de mangues à Mangueira,
Une des plus anciennes favelas de Rio, fondée au début du XXème siècle – dans le quartier de São Cristovão. Aujourd’hui 15,000 habitants et peut-être l’école de samba la plus célèbre du monde. Une mangueira c’est un manguier.
Et maintenant la Rocinha est devenue une grande ville.
Environ 150,000 cariocas y habitent juste au dessus de quartiers ultra-chics (São Conrado et Gávea). Une rocinha, c’est un petit rocher.
Personne ne fait plus des serments d’amour à Juramento,
Un juramento,c’est un serment – et une favela située en banlieue ouest
Personne ne s’en va du morro do Adeus.
Le « morro de l’adieu » fait partie de l’immense Complexo do Alemão, dans la zona Norte. On y a saisi 40 tonnes de drogues et des milliers d’armes lors de l’installation d’une UPP fin 2010.
Le plaisir est terminé au morro des Prazeres,
Le « Morro des plaisirs » est une petite favela située dans le quartier de Santa Teresa
Et la vie est un enfer dans la Cidade de Deus…
Ce n’est rien de dire que la « Cité de Dieu », à Jacarepaguá, a mauvaise réputation. Pourtant, là comme ailleurs, l’immense majorité de la population est constituée de travailleurs pauvres qui n’ont pas d’autres moyens de se loger. La favela était laissée à elle-même depuis des dizaines d’années, sans police de proximité, jusqu’à ce que la nouvelle municipalité change de politique et décide de « pacifier » ce quartier.

Fondateur du groupe Casuarina, Moyseis Marques est déjà un grand sambiste respecté à Rio. Il a enregistré deux disques solo, dont celui à son nom et « Fases de coração » en 2009. Ecoutez-le dans ce joli clip qui préfère le rythme de la samba à celui des tirs de mitraillette, la poésie et l’amour plutôt que la force et la violence.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Etienne Bouchard

    Bonjour,
    Je pensais que « Rocinha » était le diminutif de « roça » qui désigne un terrain agricole, mais je peux me tromper…
    En tout cas, merci pour cette découverte!

    Etienne

  2. A signaler que Moyseis Marques est invité sur un titre de Carnivale Electricos, le nouvel album de Galactic, redoutable combo funk de la Nouvelle-Orléans. « O Côco da Galinha »…

Exprimez vous !