Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 25 février 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

L’Afrique à Bahia par Gilberto Gil

Gilberto Gil chante une mélopée africaine : « Babá Alapalá ». Déguisé en marin, debout sur une jangada – ces petits voiliers du Nordeste, il traverse la baie de Todos os Santos, double le fort de Salvador et parcourt ansuite les quais du port. Assez kitch je dois dire – 1972 quand même.

Quelques années plus tôt, les afro sambas de Baden Powell et Vinicius de Moraes avaient ouvert la porte à une revendication des origines africaines de la musique brésilienne, à partir desquelles Gilberto Gil, Caetano Veloso et les autres ont développé le mouvement Tropicaliste. Les paroles de ces chansons font la part belle aux contes et légendes des vieilles religions du Continent noir. Et le refrain de « Baba Alapala » parle de lui-même :

« Aganju, Xangô
Alapalá, Alapalá, Alapalá
Xangô, Aganju »

Merci à Paulo Gonçalo d’avoir diffusé cette rareté.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !