Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 28 mars 2017

Remonter

Top

Le choro - BossaNovaBrasil

Heitor-Vila-LobosLe chôro était à l’origine une manière d’interpréter « à la brésilienne » les musiques européennes de l’époque, comme la polka, la valse ou la habanera. Pixinguinha en fut le héros incontesté.

Il s’agit d’une musique instrumentale qui réunit une ou deux guitares, une ou deux mandolines, un cavaquinho, un surdo et un pandeiro, auxquels s’ajoute parfois un instrument à vent. On y entend beaucoup plus de solos et d’improvisations que dans les autres musiques brésiliennes, chaque musicien prenant un chorus un peu à la manière du jazz.

La guitare, généralement à sept cordes, fait entendre des lignes de basses qui ponctuent les mélodies. On entend du chôro un peu partout, de préférence dans des bars d’amis qui « tapent le bœuf » à la manière brésilienne.

Heitor Villa-Lobos, compositeur classique brésilien du XXème siècle, a écrit des chôros, et ses préludes et études sont eux aussi inspirés de cette musique.

Sur BossaNovaBrasil vous entendrez un chôro (appelé aussi chôrinho, petit chôro) de temps en temps, mais pas trop souvent quand même.