Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 28 mars 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

La bossa à mille temps

Pour reprendre le fil de BossaNovaBrasil, voici un insolite particulièrement bien senti. On le doit à un chanteur humoriste de la Côte d’Azur : Georges Ferrero. Et il s’agit d’un aimable détournement de la chanson de Jacques Brel – la Valse à mille temps – qui devient une Bossa mi-temps. A découvrir !

Georges Ferrero habite je crois à Villefranche sur Mer, mais je pense qu’il n’a rien à voir avec son homonyme restaurateur près de la Cadière d’Azur. Son one man show « Le termite du spectacle » a l’air fort réjouissant et la découverte de sa page myspace laisse à penser que cet homme aime le Brésil et ses rythmes.

Pour un mille et unième billet musical, en tous cas, ce morceau s’imposait ! J’en dois la découverte à Michel, alias mhch, lecteur de la première heure et fidèle soutien de BossaNovaBrasil, qui nous envoie de temps en temps des pacotes de partition et play-backs de nos chansons préférées.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. mhch

    Avec mon coté anar, n ces temps d’élection que Coluche trouvait parfumée, on pourrait, tout aussi aimablement bien sur, transposer les paroles de façon intéressante … au cinquième temps de la bossa, tu valses et t’as pris du champ, au 5ème temps de la bossa, ça remue mais n’change pour autant …

  2. Jason Ovelha

    Très bon jeu de mot que le titre de sa chanson : « Depois de Belém, eu vou parar » ! Malheureusement, il donne un peu trop dans la variété et le cliché à mon goût… « Eu não sou brasileiro no meu passaporte/Deus me criou numa outra nação/não sou brasileiro na cor da minha pele/mas sou brasileiro no meu coração… » Enfin bon ! La bossa mi-temps est excellente !

Exprimez vous !