Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 24 juin 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Jorge Ben Jor en concert contre la pluie

Jorge Ben Jor s’appelait jusqu’en 1989 Jorge Ben. Chanteur, compositeur et guitariste, sa carrière américaine se trouvait gênée par l’homonymie avec George Benson. Il décida de changer son nom, d’abord en Jorge Benjor, puis Jorge Ben Jor. Il parait que la numérologie a aussi tenu un rôle dans cette transformation. Pourquoi pas, tant le personnage est porté sur l’ésotérisme, les vibrations, les cristaux magiques et toutes ces sortes de choses – comme beaucoup de brésiliens à vrai dire.

Chove chuva (littéralement : il pleut la pluie) est un de ses grands succès, aux côtés de Mas que Nada, Pais Tropical, Que Maravilha, Por Causa de Você Menina, Filho Maravilha… Les paroles en sont charmantes :

Chove chuva, chove sem parar, chove chuva, chove sem parar
Pois eu vou fazer uma prece pra Deus nosso senhor,
Pra chuva parar de molhar o meu divino amor
Que é muito lindo, é mais que o infinito, é puro e belo inocente como a flor
Por favor chuva ruim, não molhe mais o meu amor assim

Il pleut la pluie, il pleut sans s’arrêter, il pleut la pluie, il pleut sans s’arrêter
Alors je fais faire une prière à Dieu notre Seigneur
Pour que la pluie arrête de mouiller mon amour divin
Qui est tellement joli, qui est plus que l’infini, pur et innocent comme la fleur
S’il te plaît méchante pluie, cesse de mouiller mon amour comme ça

En cette période de déluge sur sa ville natale Rio de Janeiro, voici « Chove chuva » dans un enregistrement live peu connu qui pourrait dater de 64 ou 65 d’après Alfredo de Toque Musical, qui en connaît un rayon.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Photo : Ana Colla

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Charles

    Moi, je ne suis pas fan de Jorge Ben. J’ai toujours trouvé qu’il en faisait trop, et puis le vibrato permanent… meême si ça rattrape la justesse, c’est tellement systématique. Enfin tous les gouts sont dans la nature, et c’est l’un des premiers artistes brésiliens que l’on a entendu en France je pense ?

    En tout cas, j’aime beaucoup ce site vraiment très riche. Merci !

Exprimez vous !