Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 18 août 2017

Remonter

Top

5 Commentaires

João Donato, piano solo

En 2007, le pianiste brésilien João Donato enregistre un album solo. Depuis le temps qu’il épuisait de ses excentricités tous les musiciens qui tentaient de l’accompagner, on peut se demander pourquoi il a attendu d’avoir plus de soixantante-dix ans pour ce disque. Peut-être parce qu’il est avant tout est un brillant arrangeur – dans son genre ?

De son long séjour aux Etats-Unis, João Donato rapporta au Brésil sa passion pour le jazz et les musiques cubaines. Et bien qu’il ait joué avec le ban et l’arrière-ban de la bossa nova, il est d’abord considéré comme un jazzman. Que penser de son jeu de piano ? J’avoue mon incompétence. A vous de vous faire une idée en écoutant cette version de Brisa do Mar de Chico Buarque. Bertrand, Jef, Charlie, donnez-nous votre point de vue !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le site de João Donato est par ici.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. En fait, j’ai connu Donato par cet album. Il ne souffre donc pas des préjugés d’albums précédents aux arrangements plus « complexes ».
    Pour un pianiste brésilien, il y a sans doute trop de notes. A mon humble avis, cela sonne résolument jazz. Un brin trop romantique par moment, mais c’est un album qui fait passer un doux moment. Vraiment doux. N’est-ce pas essentiel ?

    Jeff.

  2. mhch

    Finalement pour la bossa au piano, rien ne vaut le verre d’eau dans la main gauche. Dommage qu’à la guitare ce soit plus difficile.

  3. mhch

    Pour être plus sérieux, on ne peut que dire que ça ne sonne pas rythme de bossa mais plutôt complainte mélodique. Pour la version bossa: http://www.youtube.com/watch?v=VeZnU_of5kI , bon déja le

  4. Il est clair que l’homme est avant tout un compositeur/arrangeur avant d’être un pianiste. Son jeu est brutal, heurté. Dénué de toute variations de phrasé, de nuances. Aucun legato, aucun Pianissimo, c’est forte et Basta (ces mots devraient être en italiques). C’est écrit comme une grille de jazz. En Bossa, la mélodie aurait été jouée au moins une fois en Monophonie. Cela dit, la composition est de toute beauté. Mais je serais lui je laisserais quelqu’un d’autre en tirer un meilleur parti sur un Steinway and Sons….Là on a un peu envie de sortir la Smith et Wesson…..

  5. Charles

    Puisqu’on me demande mon avis… Joao DOnato ne fait pas partie de mes favoris. Ce morceau est un peu trop rubato pour se faire une idée alors j’ai écoutée la version avec Wanda Saa, bossa oui, mais avec des reflets afro cubains à la ‘Oye Como Va ». Je n’aime pas du tout son toucher de piano, et je ne suis pas scotché par la technique.

    Mais on peut être un pianiste moyen et un grand artiste – comme moi en fait 😉

Exprimez vous !