Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 11 décembre 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

João Bosco chante le week-end à Copacabana

João Bosco aurait pu être métallo comme beaucoup dans son Minas Gerais natal. Mais son talent de jeune guitariste, sa famille de musiciens et sa rencontre à vingt et un ans avec Vinicius de Moraes en décidèrent autrement. Avec Almir Blanc, il composa depuis plus de cent chansons dont beaucoup sont devenues des classiques, comme O bêbado e a equilibrista, Kid cavaquinho, Falso brilhante, Bodas de prata, O ronco da cuíca…

Mais João Bosco n’est pas que le guitariste dont la batida de samba précise et syncopée s’enseigne dans toutes les écoles de guitare du monde. C’est aussi un chanteur sensible et un arrangeur raffiné, comme le public parisien a pu s’en rendre compte lors de son concert en mai dernier (2009) au New Morning. Dans son récent et excellent disque sorti la même année : « Não Vou Pro Céu, Mas Já Não Vivo No Chão », il nous donne un aperçu de son art.

Ecoutez cette bossa nova « Perfeição ». Tout est dit !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Copacabana
Fim de semana
Nu de Modigliani
Clara beleza
Teto de igreja
Filme de Fellini
Som de Donato


Copacabana, le week-end, un nu de Modigliani, une beauté claire
Le plafond d’une église, un film de Fellini, le son de Donato…

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !