Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 26 avril 2017

Remonter

Top

4 Commentaires

La bossa nova est plus qu’une musique, c’est un état d’esprit

La bossa nova est plus qu’une musique, c’est un état d’esprit

Musicien professionnel, Jean-Yves Mestre habite Nice. Il promène sa guitare et sa voix douce tout au long de la côte d’Azur, seul ou accompagné d’un percussionniste et de la chanteuse Nina Papa. Il a beaucoup joué en Italie, dont une première partie pour João Gilberto au festival de Turin. Rencontre avec un authentique et talentueux amoureux de la bossa, que je vous propose d’écouter tout de suite dans Bye Bye Brasil, de Chico Buarque.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Jean-Yves, comment t’est venue cette passion pour la bossa nova ?

Jean-Yves Mestre : Tout a commencé en France, en écoutant Baden Powell. Sont venus très vite l’immense João Gilberto, et puis Vinicius, João Bosco, Toquinho. Orfeu Negro, je l’ai vu 30 fois. Les musiques sont toujours aussi belles. Quand je suis allé au Brésil, j’étais un peu déçu d’entendre si peu de bossa nova…

Comment as-tu appris la guitare ?

Je n’ai jamais pris un cours de guitare de ma vie.

On a du mal à te croire…

Pourtant c’est vrai ! J’ai commencé vers dix-huit, vingt ans, en grattant les Beatles, Brassens, Django ou Salvador sur quatre accords. Mais quand j’ai découvert la bossa, il y a de ça trente ans, je me suis enfermé dans mon studio pour comprendre. J’usais les vinyls à force de repiquer les accords de João Gilberto.

Quelles musiques aimes-tu jouer en dehors des standards de la bossa ?

Je joue et je chante tout le temps de la bossa… Mais j’adore adapter des chansons françaises de Brassens, de Nougaro… Toulouse, ou les Amoureux des Bancs Publics en bossa nova, c’est vraiment sympa. Je compose, j’adapte des chansons de Chico Buarque en français… et je joue pas trop mal les percussions brésiliennes.

Quelles sont tes guitares préférées pour jouer de la bossa ?

J’ai deux guitares : une électro acoustique nylon Jeronimo Mateus, série Bernard Lavilliers, et une Granados au son souple. Je cherche à retrouver la Giannini des années 60 que j’ai vendue un jour et qui allait si bien avec la bossa : un peu sourde dans les mediums, de jolies basses bien rondes, pas beaucoup de projection. Une guitare, on l’effleure, on tapote sa table, et on sait tout de suite si elle sera bossa ou pas.

Où peut-on aller t’écouter dans les prochaines semaines ?

Le 26 novembre je serai au Moulin de Vallauris avec Jean-Yves Candela et sa femme Michèle qui chante merveilleusement la bossa. Je joue le 7 décembre à la Bergerie de Valbonne, avec François Arnaud, un extraordinaire violoniste manouche.

A partir du 4 décembre, le projet « La Boîte à Clous » ouvre ses portes à Nice : c’est une galerie de peintures qui nous accueillera tous les vendredis et les samedis.

Merci Jean-Yves !

Propos recueillis le 16/11/2010 pour BossaNovaBrasil.

Paroles et accords de Bye Bye Brasil, de Chico Buarque, sont par ici.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Xtof

    Pas mal du tout ce gars. Je ne le connaissais pas. Visiblement très inspiré par João Gilberto.

  2. sylvie

    Salut Jean-Yves,
    Quel plaisir de te retrouver là. Où est cette boîte à clous ?? Je viens découvrir la galerie et aurait le grand plaisir de t’écouter…Beijos. Sylvie

  3. LES ALIZES

    en concert le 23 MARS 2012, à la salle « scène 114 » au CAL ST AUGUSTIN.
    lesalizes06@wanadoo.fr
    04 93 21 92 33

  4. nicole

    coucou jean yves.
    J ai enfin retrouvé ta trace. Ça fait plusieurs années…..que nous nous sommes rencontrés vers saint raph je crois….
    J avais « scribouillé » des paroles de chansons pour toi………elles sont restées dans mon ordi……..
    Très heureuse de te retrouver.
    A très vite.
    Nicole de six fours les plages.

Exprimez vous !