Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 21 octobre 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Une samba pour les Grecs

Une samba pour les Grecs

Découvrez le groupe grec Imam Baildi qui nous chante une électro samba assez géniale : Samba Clarina. Il sera au Divan du Monde jeudi 2 juillet 2015. Yassas, camarades !

La dernière fois que l’on a entendu un chanteur grec sur BossaNovaBrasil, c’était en 2009, un peu avant l’explosion de la crise de la dette publique. Après 5 ans d’injections (de capital) et d’injonctions (de conseils foireux), les choses ont clairement empiré côté économique. Mais pour Imam Baildi, ça va bien, merci. Le groupe des frères Orestis and Lysandros Falireas revient à Paris jeudi soir (ils avaient fait les Trans Musicales de Rennes et la Flèche d’Or en 2007, et le Rio Loco en 2008). A ne pas manquer.

Le son d’Imam Baildi explose comme le mariage d’un orchestre grec de bar des années 50 avec un gros sound system. Des samples de vieilles chansons, une section rythmique live, des beats de samba, de hip-hop…, des cuivres des Balkans, du bouzouki, une chanteuse de qualité et un super MC. Quel son ! Alors, d’accord, ça n’a rien à voir avec la musique brésilienne, mais ça n’est sûrement pas une raison pour le manquer.

Rien à voir ? Pas tout à fait cependant, puisque dans leur premier album de 2007 (ils en ont deux autres au compteur depuis) figurait ce morceau ‘Samba Clarina’ qui mérite votre écoute..

 

PS : L’imam baildi est aussi un plat d’aubergines farcies. On braise les aubergines, on les farcit avec de l’oignon, de l’ail, des tomates, plein d’herbes secrètes, on les cuit au four à l’huile d’olive. C’est plus léger que ça en a l’air… et c’est divinement bon avec un retsina maison.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Playtime

    2 juillet 2015 : Le gouvernement brésilien dément les propos du ministre français des finances prétendant que le Brésil et l’Argentine avaient été les plus virulents des membres du FMI à l’encontre de la Grèce. Source : http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2015-07-01-L-Argentine-dement

Exprimez vous !