Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 11 décembre 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Hommage à Clara Nunes

Clara Nunes, c’est la « ligne claire » de la samba. Elle appartient au Panthéon musical brésilien. Quand elle meurt, à seulement 39 ans, plus de 50,000 cariocas la veillent au siège de Portela avant de l’emmener au cimetière São João Batista. Une rue de Madureira porte son nom. Découvrons ensemble le parcours de cette grande mezzo du Brésil.

Le parcours de Clara Francisca Gonçalves Pinheiro commence dans un patelin tranquille du Minas Gerais en 1942. Elle y vit jusqu’à ses 16 ans, avant de s’installer à Belo Horizonte, la capitale de l’état. C’est là qu’elle entame sa carrière de chanteuse et qu’elle prend son nom de scène. Elle participe à divers concours de chant qui l’emmènent jusqu’à São Paulo, mais c’est dans les boîtes de Belo Horizonte qu’elle travaille, notamment avec Milton Nascimento, contrebassiste à l’époque.

Quand elle vient s’installer à Copacabana en 1965, Clara Nunes n’a guère rencontré la bossa nova. Elle a surtout chanté des sambas-canções et des boléros à l’ancienne – sa voix puissante, claire et juste, et ses origines, ne la destinent pas au style sussuré de la jeunesse dorée… Pourtant Odeon, la maison de disques phare à Rio, la signe aussitôt pour son premier album – pas vraiment un succès.

C’est en 1968 que Clara Nunes trouve le style qui fera sa gloire, et ce sera tout simplement… la samba, à laquelle elle apporte un phrasé idéal et une élocution sans équivalent. Você Passa e Eu Acho Graça est son premier succès commercial. Un peu plus tard, « la guerrière », comme elle est alors surnommée, découvre l’Afrique lusophone, donne des concerts à Luanda, et se met à travailler sur les racines africaines des rythmes et des danses brésiliens. Aux côtés de l’école de son cœur, Portela, les tubes se succèdent : E Baiana, Ilu Ayê, Seca do Nordeste, Morena do Mar, Tristeza, pé no chao… et cet inoubliable « O Mar serenou », de Candeia, qu’elle interprête ici chez Globo pour le lancement de son disque Claridade en 1975.

Au bout de ce lien : la grille de o Mar serenou, toute simple, idéale pour un débutant au cavaquinho, par exemple.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !