Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 23 juin 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Gilberto Gil, string et satisfaction

Grand amoureux de la France d’avant qui vous savez, Gilberto Gil sera, faut-il vous le rappeler, en concert au Châtelet ce samedi 2 avril 2011 à Paris. Avec lui pour ce « String Concert » : le violoncelliste Jacques Morelenbaum (le mari de Paula), et son fils Bem Gil.

La soirée s’annonce de haute volée, mais pas particulièrement rock n’roll, et je serais étonné que Gilberto Gil y chante cette version très personnelle du tube éternel des Rolling Stones enregistrée au début des années 70. « Posso ter não, satisfação » présente pourtant un style tropicalisto rock plein d’humour.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Ce n’est pas la seule incursion dans le rock & roll de l’artiste et ancien ministre de la Culture du Brésil (mais seulement les jours de semaine, comme convenu alors avec Lula). Débarqué à Londres en 1969, le bahianais a fréquenté de nombreux musiciens des grandes années du rock, et a même été l’unique non anglo-saxon à monter sur la scène du Festival de l’île de Wight en 1970, aux côtés des Doors, de Jimi Hendrix et d’Emerson Lake & Palmer…

Ce morceau est extrait d’un disque « Raras & Ineditas » qui faisait partie d’un coffret sorti en 1998 au Brésil par Polygram, et présentait l’intégrale de Gil jusqu’à 1977. On y trouve aussi un « Chuckburry Fields Forever » pas piqué des vers et plein de perles très sympas.

Où diable trouver un disque pareil ? Gilberto Gil s’étant à de nombreuses reprises exprimé pour le téléchargement libre et gratuit des disques anciens, je vous propose d’aller voir par ici : Satisfação_raras-e-indeditas.

Paroles et musique de la version brésilienne de Satisfaction sont ici.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !