Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 18 octobre 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Gilberto Gil et les Mutants

La scène se passe en 1967, au cours du troisième Festival de Música Popular Brasileira, organisé par TV Record* avec le souci de « faire le buzz » comme on dirait aujourd’hui. Salle chauffée à blanc, claques organisées, bataillons de hueurs, projectiles divers… et de jeunes artistes qui, en fait de monter sur scène, avaient plutôt l’impression de descendre dans la fosse au lions…

Gilberto Gil a alors 25 ans. Il est barbu et encore un peu rondouillard. On notera le pull à col roulé sous la veste boutonnée – la climatisation avait l’air de tourner à plein régime ! Gil chante sa chanson « Domingo no Parque » avec le groupe montant de la vague hippie-rock de l’époque : Os Mutantes.

Ces derniers sont admirablement allumés. Rita Lee est parfaite, avec ce cœur dessiné sur la joue et sa paire de cymbales. Sergio Dias arbore une coupe de cheveux à la Jeanne d’Arc et un sourire béat, Arnaldo Baptista est au taquet. Cette joyeuse bande remportera le deuxième prix derrière Ponteio, d’Edu Lobo.

* la TV Record de l’époque n’a évidemment rien à voir avec aujourd’hui, où elle fait partie du tentaculaire groupe médias de l’Igreja Universal do Reino de Deus, l’église néo-évangélique la plus puissante du Brésil.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !