Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 25 juillet 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Festival du cinéma brésilien : musiques et découvertes

L’édition 2012 du Festival du Cinéma Brésilien de Paris, du 9 au 22 mai, a permis de voir une belle sélection de films et de documentaires, dans lesquels la musique a été comme toujours en bonne place. Un bon bain de Brésil ! Aperçu du programme.

Cartola est un documentaire de 2007 sur le grand compositeur carioca, figure tutellaire de l’école de samba de Mangueira. Réalisé par Lírio Ferreira et Hilton Lacerda, le film est basé sur des entretiens avec des amis, des musiciens et des témoins de son art, et invite à la réflexion sur la construction de la mémoire du Brésil.

Simonal – Ninguém sabe o duro que dei (Personne ne sait le mal que ça m’a fait, 2007) retrace la trajectoire, les succès et la chute du chanteur Wilson Simonal, considéré comme l’inventeur du Pilantragem – le yé-yé brésilien. Mis au ban des artistes pour avoir dénoncé à la police de la dictature un homme qui lui devait de l’argent, Wilson Simonal (« Não vem que não tem ») fait régulièrement l’objet de tentatives de réhabilitation. Ce film n’y aidera pas forcément, mais il est en tous cas riche de documents d’époque qui démontrent le talent et le charisme d’une star dévorée par son ego.

On verra également deux documentaires du français Claude Santiago, décédé au début de cette année :
Carlinhos Brown – Bahia Beat date de 1996 et a été entièrement tourné à Salvador. 52 minutes au milieu des quartiers, où le compositeur, percussionniste et activiste social redonne leur fierté aux déshérités avec ses fantastiques batucadas.
Tom Zé Dada Brasil, de 2005 retrace une interview accordée par l’inclassable et infatigable iconoclaste à notre RKK national – 47 minutes où l’on ne devrait pas s’ennuyer.

Veja essa canção (vois cette chanson) est une fiction réalisée en 1994 par Carlos Diegues. On y découvre quatre histoires d’amour inspirées de la MPB. Pisada de Elefante de Jorge Benjor, Drão de Gilberto Gil, Você é Linda de Caetano Veloso et Samba do Grande Amor de Chico Buarque. Poésie et chansons.

As Cançães (les chansons) de Eduardo Coutinho, est un long métrage très conceptuel dans lequel des hommes et des femmes ordinaires se souviennent des chansons qui ont marqué leurs vies.

Marcelo Yuka no Caminho das Setas (Marcelo Yuka, Suivez les signes), un film de 2011 signé par Daniela Broitman, revient sur la carrière du batteur Marcelo Yuka, leader du groupe des années 90 O Rappa, cloué à une chaise roulante depuis une fusillade survenue fin 2000 à Rio. Le documentaire accompagne le musicien dans sa transformation en activiste pour la paix et la justice sociale.

Raul – O início, o fim e o meio (Raul, le commencement, la fin et le milieu) est le nouveau film de Evaldo Mocarzel. Le
documentaire revient sur la vie et l’œuvre d’un des plus grandes icônes du rock brésilien, disparu voilà 20 ans tout juste : Raul Seixas.

C’est la 14ème édition du Festival ! Grâces soient rendues à l’association Jangada, qui continue à promouvoir la culture brésilienne dans notre pays. Allez-donc voir le programme complet sur le site du Festival, et venez nombreux ! PS : on attend aussi des concerts… à suivre !

Cinéma Le Nouveau Latina – 20 rue du Temple ‐ 75004 Paris – M° Hôtel de Ville / Rambuteau – Du 9 au 22 mai 2012
www.festivaldecinemabresilienparis.com

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Christian

    Et Jorge Mautner alors!
    http://www.festivaldecinemabresilienparis.com/2012/docs/mautner.php

    Il a quand même écrit « Maracatu Atomico », Tigresa et bien d’autres.

  2. Christian

    En attendant impatiemment la page BossaNovaBrasil spécial Maracatu Atomico avec les versions de Giberto Gil, celle de Chico Science etc… etc.., voici le lien vers celle de Jorge lui même (avec son crin-crin un peu énervant mais typique).
    http://www.youtube.com/watch?v=0ocevnfp0vU&feature=related

Exprimez vous !