Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 19 novembre 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Emilio Santiago : du velours pour les oreilles

Emilio Santiago est le prototype du crooner brésilien. Il a sorti ces jours-ci un nouveau disque peuplé de vieux classiques de la bossa et de la samba. Parmi eux : Influência do jazz, Nunca mais, Sambou sambou, Samba de verão, Olhou pra mim, et ce « So danço samba » que je vous propose d’écouter aujourd’hui.

Né à Rio de Janeiro en 1946, Emilio Santiago enregistre son premier album en 1975, mais le véritable succès n’arrive que bien des années plus tard, à l’occasion d’une série de sept disques qu’il consacre au répertoire de la musique brésilienne : Aquarela Brasileira. C’est un pur interprète qui ne trahit jamais ses auteurs.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Dans « So danço samba », Emilio met en valeur sa belle voix de crooner, sans donner l’impression de trop forcer son talent. L’orgue Hammond et les arrangements très lounge confèrent à l’ensemble un style relax, sans autres prétentions que d’accompagner agréablement la soirée romantique à Saint Moritz d’un couple aux tempes argentées. Voilà un disque auquel on aurait du mal à donner un âge, mais qui se laisse fort agréablement écouter.

Merci Simon de m’avoir fait penser à lui !

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. JacquesHervé

    J’aime bien cette version, cette façon originale dont a le chanteur d’attaquer une bossa qu’on connait pr coeur. Le guitariste est dans le coup, le batteur juste ce qu’il faut….. le solo de sax va bien.
    Mais c’est normal que ça me plaise : j’ai les  » tempes argentées « . Grrr…
    😛

Exprimez vous !