Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 18 août 2017

Remonter

Top

Pas de Commentaire

Dick Farney, crooner à la brésilienne

Dick Farney, de son vrai nom Farnésio Dutra e Silva, était la coqueluche des jeunes cariocas à la fin des années 50. Le fan-club Sinatra-Farney, qui compta Nara Leão, Ronaldo Bôscoli ou João Donato parmi ses membres, est aujourd’hui considéré comme l’antichambre de la bossa nova par le journaliste et historien de la bossa Ruy Castro.

Grand amateur de jazz et contempteur de Franck Sinatra, dont il s’inspirait sans coquetterie, Dick Farney fut d’abord pianiste du groupe Swing Maniacos avant de travailler comme crooner dans l’orchestre du Casino d’Urca, à Rio. En 46 il part aux Etats-Unis pour six mois, y retourne l’année suivante, et rentre au pays auréolé d’une gloire qui devait plus à la mode qu’à un quelconque succès américain. Par la suite, Dick Farney resta un pianiste et crooner de plateaux télé, chez Régine à Rio et dans ses propres boîtes de São Paulo (où il en possédait deux).

En 54 (ou en 56 ?), le très jeune Tom Jobim écrit pour Dick et Lucio Alvès un duo sur mesure dans l’esprit des numéros Sinatra-Dean Martin : Teresa da Praia, décrite par la suite comme une pré-bossa nova (ça se discute mais pour quoi faire, hein ?). Le voici chanté à la fin des années 60 dans la boîte Flag’s par Dick Farney en compagnie du batteur Toninho (Antônio Pinheiro Filho) qui lui tient la réplique .

Retrouvez ici paroles et accords de Teresa da Praia, de Tom Jobim et Billy Blanco. Plein d’autres adresses de partitions brésiliennes gratuites en allant voir par là.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Exprimez vous !