Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 01 octobre 2014

Remonter

Top

Découvrir le Brésil

voyage-au-BrésilLe Brésil est un pays immense. Il faut quatre heures d’avion pour aller de Rio à Manaus. Trois jours de car, de Recife à São Paulo. On fréquente ses voisins sur un rayon de 100 kilomètres.

Ami de la bossa nova, de la samba et des musiques brésiliennes, un jour ou l’autre tu t’y rendras ! Autant dire qu’on ne peut pas aller partout. J’ai sélectionné des destinations qui valent largement le voyage à elles toutes seules, un peu partout au Brésil. Vous trouverez des idées de visite ou d’expérience, et aussi des photos chaque fois que j’aurai eu l’occasion d’en prendre.

En suivant ce lien vous aurez des idées de parcours pour un séjour de une, deux ou trois semaines.

Les régions à visiter au Brésil

Rio de Janeiro. A tout seigneur tout honneur, c’est par cette ville de beautés et de contrastes, la ville du Flamingo, du Fluminense et du Vasco de Gama, que commence la visite.

Ilha Grande et la Costa Verde : à deux heures de bus de Rio, Ilha Grande est célèbre pour ses multiples plages, magnifiques et sauvages pour la plupart. Pas de voiture sur l’île, et une foultitude de petites pousadas sympas. Ambiance jeune et décontractée. On va aux plages à pied ou sur des petits bateaux, à partir du port, Abrão. L’île compte aussi des hôtels plus chics, généralement assez isolés – à réserver aux amoureux transis ou aux amateurs de calme absolu !

Un peu plus loin sur la Costa Verde, Paraty fait le bonheur des européens, avec un centre historique piétonnier magnifique et de belles pousadas installées dans de vieilles et belles maisons. Beaucoup de restaurants, et des dizaines de bateaux pour vous emmener tout autour de la baie (croisières d’une journée accessibles et sympas). Bon, c’est quand même très touristique, mais ça mérite largement d’y passer quelques jours !

Santa Catarina et Florianopolis : Au sud du Brésil, Floripa, comme l’appellent ses habitants, est une ville moderne et organisée, sans grand intérêt touristique. En revanche, il suffit de traverser un pont pour se retrouver sur la délicieuse île de Santa Catarina, riche de dizaines de belles plages. Beaucoup de monde les week-ends à la belle saison, privilégier plutôt la semaine.

Le Pantanal : grande comme la moitié de la France, cette région pourrait rappeler la Camargue s’il n’y avait pas autant de caïmans ! Très connu pour la pêche aux gros poissons d’eau douce, le Pantanal offre l’avantage de pouvoir voir de nombreux animaux sauvages (cerfs, capybraras, lynx et surtout des millions d’oiseaux). Les pousadas sont rares et chères, de même que les transferts, à cause de l’absence à peu près complète de moyens de locomotion autres que l’avionnette, le bateau ou… le cheval. Mais la ‘Transpantaneira’, route qui part de Cuiaba pour arriver… nulle part, vaut toujours le voyage.

Belem do Para : le grand port de l’Amazone connait un vrai revival ces temps-ci. Son marché Ver-o-Peso est le plus beau d’Amérique du Sud, et mérite à lui-seul de prendre l’avion pour la capitale du Para. Vous y entendrez de la tecnobrega, mais aussi du choro dans des petits clubs vibrants de musique et de sympathie. A trois heures de bus, l’île d’Algadoal est la préférée des étudiants (pas de voitures, sable blanchissime, lagon de la Princesse, etc.)

Pipa et la côte de Natal : sur la côte qui va de Natal à Recife, l’occupation favorite des brésiliens c’est de rouler à tombeau ouvert en buggy dans les dunes. Chacun ses goûts. Pipa est une petite station charmante « découverte » par les surfeurs voici une vingtaine d’années. Il commence à y avoir beaucoup de monde et les pousadas se sont beaucoup sophistiquées depuis – avec les prix qui vont avec. Mais dans les environs, de petits villages de pêcheurs (langoustes et crevettes, hmm…) ont conservé l’ambiance originale.

São Luis do Maranhão : la ville bénéficie d’un centre historique très pittoresque, et est connue pour être la capitale du… reggae ! Vous y rendrez hommage à Louis XIII et à l’aventure de la France Australe

Salvador de Bahia l’africaine est la grande capitale (3 millions d’habitants) des tambours du Nordeste. La ville est très étendue, mais tous les étrangers se retrouvent dans son centre historique, le Pelourinho, qui a fait l’objet d’un réel effort de mise en valeur et de sécurisation. La culture afro-brésilienne y est plus marquée qu’ailleurs, tant dans la musique que dans la cuisine ! Beaucoup de pousadas charmantes et vite pleines – s’y prendre à l’avance.

Ouro Preto et les villes minières du XVI et XVIIème siècle constituent une destination idéale pour qui aime l’histoire, la culture et les ballades en moyenne montagne. Facilement accessibles en voiture depuis Belo Horizonte. Paysages splendides et l’art des sculpteurs partout visible (dont en particulier le célèbre Alejadinho).

Les chutes d’Iguaçu sont incontournables pour les amoureux de la nature. Les chutes d’eau sont bien plus belles et impressionnantes en réalité qu’en photographie, et l’expérience multi-sensorielle est unique. Bon, en dehors de ça il n’y a pas grand chose à faire, à part un tour au casino aux Trois-Frontières toutes proches (Argentine, Paraguay, Brésil).

Et aussi : Manaus et sa région (il y fait généralement beau en août et septembre), Fortaleza et Jericoaquara, São Paulo la New York brésilienne, les missions du grand Sud,…